A La Une » Faits Divers » Agression » Agression d’Arces : l’homme aurait été violé et égorgé

Agression



Agression d’Arces : l’homme aurait été violé et égorgé

mardi 17 mars 2015 à 9 h 20 min | Aucune réaction

Le mécanicien découvert grièvement blessé par arme blanche samedi matin à son domicile d’Arces-sur-Gironde aurait subi un viol d’une extrême sauvagerie.

Christian Poissonnet est toujours dans le coma au CHU de Poitiers. Son pronostic vital est engagé. Une femme de 40 ans, qui serait son ex-compagne, a été écrouée pour viol en réunion. Concernant la tentative de meurtre, un autre individu est recherché.

Samedi matin vers 9 heures, Christian Poissonnet a été retrouvé inconscient, gisant au milieu d’une mare de sang dans une petite maison du hameau de Brézillas sur la commune d’Arces-sur-Gironde, en Charente-Maritime. C’est son frère qui l’a découvert ainsi et qui a alerté les secours.

L’homme de 50 ans présentait une plaie profonde au niveau de la gorge, probablement causée par un coup de couteau. Il avait le bas du corps dénudé et souffrait d’une perforation de l’intestin, signe probant d’un viol barbare. Il a été placé en coma artificiel puis évacué sur l’hôpital de Poitiers. Il est toujours entre la vie et la mort.

Samedi après-midi, une quadragénaire résidant à Lorignac a été interpellée. Il s’agit d’une ancienne compagne de Christian. Poursuivie pour viol en réunion, elle a été écrouée.

Les gendarmes de la brigade de recherches de Saintes recherchent maintenant l’homme qui se trouvait avec elle au moment des faits. Il serait l’auteur du coup de couteau.


Termes relatifs à cette page: , , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


huit + = douze









Connexion