A La Une » Faits Divers » Meurtre » Capestang : un cadavre retrouvé dans le Canal du Midi

Meurtre



Capestang : un cadavre retrouvé dans le Canal du Midi

dimanche 22 février 2015 à 9 h 36 min | Aucune réaction

Le corps sans vie d’un homme âgé de 69 ans a été retrouvé ce vendredi après-midi flottant dans le Canal du Midi, à hauteur de Capestang (Hérault).

Le retraité, vivant seul chez sa mère à Nissan-lez-Enserune, avait mystérieusement disparu depuis jeudi dernier. C’est sur les indications d’un couple, placé en garde à vue, que le corps a pu être localisé et retrouvé.

Le septuagénaire était recherché depuis le jeudi 12 février. Les gendarmes de la compagnie de Béziers disposaient de suffisamment d’éléments pour qu’une enquête sur cette disparition inquiétante soit ouverte.

Ce mercredi 18 février dans la soirée, les militaires ont interpellé deux individus qui circulaient à bord du véhicule du disparu, au centre de Béziers. Auditionné par les enquêteurs, ils ont ensuite été libérés. Puis un jeune couple, originaire de Capestang, a été arrêté à son tour.

Le mari, âgé de 30 ans et déjà connu des gendarmes, aurait expliqué avoir rencontré la victime sur internet il y a quelques semaines. Il aurait tenté de vendre la voiture du retraité. Un chèque établi à son nom aurait également été utilisé dans un commerce de la région juste après sa disparition.

C’est ce fameux suspect qui a indiqué aux gendarmes l’endroit où se trouvait le cadavre. D’après les premiers éléments, la victime avait une ceinture autour du cou. Le parquet a ordonné une autopsie afin de déterminer les origines de sa mort.

Mis en examen pour assassinat, vol et escroquerie, le jeune homme devait être écroué ce samedi.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


six + huit =









Connexion