A La Une » Faits Divers » Meurtre » Urgosse : battu à mort et incendié pour une dette d’argent

Meurtre



Urgosse : battu à mort et incendié pour une dette d’argent

dimanche 18 janvier 2015 à 9 h 56 min | Aucune réaction

Le corps calciné de Thierry Launay, la cinquantaine, a été découvert ce mercredi matin dans sa maison incendiée sur la commune d’Urgosse (Gers).

L’autopsie a révélé que la victime n’était pas décédée dans les flammes mais avait été battue et poignardée à mort. L’incendie aurait servi à maquiller la scène de crime. Quatre suspects sont actuellement en garde à vue.

Thierry Launay, fraîchement séparé et vivant seul, a été retrouvé mort carbonisé mercredi dans la maison qu’il louait au lieu-dit Ninot, près du village d’Urgosse. Rapidement, les examens du corps ont permis d’établir qu’il avait été tabassé puis tué à l’arme blanche. C’est pour cacher ce crime que la maison aurait ensuite été incendiée.

Quatre suspects impliqués dans l’affaire du meurtre de Thierry Launay ont été interpellés ce jeudi. Les premiers éléments de l’enquête démontrent que ces individus, trois adultes et un mineur, connaissaient la victime. Ils auraient organisés une expédition punitive sur fond de règlement de compte.

L’été dernier, Thierry Launay aurait recruté des gitans pour effectuer quelques travaux chez lui. Vivant avec peu de moyens, il n’aurait pu les rémunérer. Les quatre suspects seraient donc venus voir la victime pour lui demander de payer sa dette, à savoir quelques centaines d’euros.

Mais pourquoi l’expédition a-t-elle viré au drame ? C’est ce que l’enquête ouverte pour homicide volontaire devra déterminer. L’arme du crime n’a pas encore été retrouvée. La garde à vue des suspects a donc été prolongée de 24 heures.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


cinq + = dix









Connexion