A La Une » Justice » Orléans : sauvagement tué pour sa carte bleue, les suspects condamnés

Justice



Orléans : sauvagement tué pour sa carte bleue, les suspects condamnés

samedi 24 janvier 2015 à 13 h 00 min | Aucune réaction

Trois individus étaient jugés cette semaine devant la cour d’assises du Loiret pour le meurtre de Joaquim Dias Pereira, découvert mort en novembre 2010 au fond d’une impasse à Orléans.

Lahcen Rguig et Arnaud Lefevere, reconnu coupables de vol avec violence ayant entrainé la mort, ont été condamnés chacun à 11 ans de réclusion criminelle. Fouad Berradoune écope de 5 ans dont deux avec sursis.

Le lundi 8 novembre 2010 au matin, Joaquim Dias Pereira, 53 ans, était retrouvé mort au fond de l’impasse situé place Saint-Laurent, à Orléans. Les premières constatations du légiste concluaient à un décès provoqué par une asphyxie consécutive à une chute en état d’ivresse.

Sa famille ne croyant pas à la thèse de l’accident, s’était battue pour faire éclater la vérité. En juillet 2011, une nouvelle autopsie avait été réalisée, confirmant l’existence de fractures de la mâchoire, mais rien de probant quant à une éventuelle agression.

Un suspect était ensuite apparu dans l’enquête: Lahcen Rguig, un marginal de 37 ans vivant dans un squat de la cité du Sanitas. Ce trafiquant de stupéfiants s’était vanté d’avoir frappé un homme avec une crosse de carabine pour obtenir son numéro de carte bancaire.

D’après les investigations, la veille de sa mort, Joaquim avait assisté à un match de foot au Latino Café, rue Porte-Saint-Jean. Puis il avait été invité à suivre un groupe d’individus dans un squat. C’est là qu’il aurait été tué avant que son corps ne soit déposé dans l’impasse.

Lahcen Rguig, l’auteur du coup de crosse mortel, s’est vu condamné à onze années de réclusion criminelle contre dix-huit réclamées par l’avocat général. Arnaud Lefevere, 34 ans, bien qu’il n’ait cessé de nier sa présence dans le squat le soir du drame, écope lui aussi de onze ans pour avoir porté des coups de poing à la victime.

Enfin, Berradoune est reconnu coupable de recel de bien provenant d’un vol ayant entrainé la mort. Cet homme de 32 ans est condamné à cinq années de prison dont deux assorties d’un sursis.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)

Pour commenter cet article, vous devez être connecté à votre compte LibertaLand Infos.









Connexion