A La Une » Société » L’enregistrement d’une discussion entre Coulibaly et ses otages

Société



L’enregistrement d’une discussion entre Coulibaly et ses otages

samedi 10 janvier 2015 à 13 h 17 min | Aucune réaction

Une discussion entre Amedy Coulibaly et ses otages, dans laquelle le terroriste tente de justifier son acte, a été enregistrée et diffusée par la radio RTL.

Vendredi 9 janvier, il était un peu plus de 15 heures lorsque des journalistes de la station tentaient de joindre l’Hyper Cacher de Vincennes, où s’est déroulée la prise d’otages qui a fait cinq morts. Coulibaly, le forcené, décrochait le combiné mais ne répondait pas.

Puis il raccrochait mal. S’engageait alors une longue conversation entre ce barbare et quelques otages. Celle-ci permet maintenant de comprendre la dérive de jeunes comme lui devenu djihadiste. Elle montre la détermination froide et cynique qu’est l’endoctrinement programmé du terroriste.

« Je pense à ceux qui avaient Bachar al-Assad en Syrie. Ils torturaient les gens […] On n’est pas intervenu pendant des années […] puis bombardiers, coalition de 50.000 pays (my god!), tout ça […] Pourquoi ils font ça ? Il y a eu le nord du Mali et il y a eu la Syrie, un coup monté en même temps […] Il n’y a eu aucune exaction au Mali ».

« Il faut qu’ils arrêtent […] d’attaquer l’État islamique, qu’ils arrêtent de dévoiler nos femmes, qu’ils arrêtent de mettre nos frères en prison pour rien du tout ».

Tout d’abord, la coalition n’attaque pas l’EI pour rien. C’est en riposte aux actes terroristes commis dans plusieurs pays (USA, France, etc.). Deuzio, ce ne sont pas les musulmans qui sont visés, mais les terroristes, des assassins déséquilibrés, qui exécutent sans foi ni loi. Et pour finir, si vos « frères » sont en prison, c’est qu’ils ont commis des délits ou des crimes. Chez nous, on n’enferme pas les gens juste pour le plaisir de les voir derrière les barreaux!

« Nous, chez nous, c’est la loi du Talion. Vous la connaissez très bien […] Allah a dit dans le Coran : ‘Ils transgressent, transgressez à transgression égale’. Si on touche nos enfants, nos femmes, nos combattants, on s’attaque aux hommes qui nous combattent » dit-il.

Visiblement, le bonhomme connaissait mal le Coran. Prêt à parier qu’il ne connaissait même pas les premiers versets du livre saint…

Ce décérébré qui a abattu quatre otages innocents poursuit : « Vous ne savez pas ce qui se passe dans les pays musulmans. (Bien sûr, on n’a pas la télé chez nous, on vit encore au moyen-âge !) En Irak, avec l’embargo, ils ont tué un million d’enfants. Bon, maintenant, je vous le dis à vous : votre armée, s’ils ne veulent pas mettre les pieds là-bas c’est parce que dès qu’ils toucheront le sol, ils se feront découper en deux minutes. Ils n’arrivent pas à combattre […] Jamais ils n’arriveront à nous battre […] Partout où ils ont été, jamais ils n’ont réussi. Allah est avec nous » conclut-il.

Si j’ai tenu à réagir à ses propos, c’est parce que je peux vous dire que de toute l’Histoire, partout où les troupes de marines françaises et la Légion étrangère sont intervenues, nous avons vaincu, ou presque. Il y a eu très peu de défaites. Alors, le Coulibaly, il connaissait vraiment mal son histoire. On lui a mis des grains de sel dans la tête.

C’est ça qui est effrayant. On embrigade des jeunes en leur faisant croire que leur religion est la plus forte, la plus dominante, et qu’il faut éradiquer tous ceux qui n’y adhèrent pas, c’est à dire le reste du monde, les mécréants (comme ils disent leurs chefs). On a l’impression d’être en face de « Hitler des temps modernes ».


Termes relatifs à cette page: , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ trois = cinq









Connexion