A La Une » Faits Divers » Meurtre » Jeune tué dans une discothèque de Callac : une enquête longue et difficile

Meurtre



Jeune tué dans une discothèque de Callac : une enquête longue et difficile

mercredi 7 janvier 2015 à 9 h 28 min | Aucune réaction

L’enquête sur le meurtre de Pierre Baron, ce jeune de 18 ans poignardé à mort le 21 décembre dernier au Bacardi à Callac, s’annonce fastidieuse.

Pour l’heure, une centaine de participants ont été identifiés et entendus. Mais cette nuit-là, ils étaient environ 500 dans la discothèque située sur la commune de Callac. Une cellule d’enquête spéciale composée de 17 gendarmes a été mise en place.

Le dimanche 21 décembre 2014 aux environs de 4h30, Pierre Baron, originaire de Landeleau, s’est effondré vers la sortie de secours du Bacardi, une boîte de nuit qui se trouve dans la zone du Kerguiniou à Callac (Côtes-d’Armor). Rapidement sur place, les secours n’ont pu que constater son décès. L’autopsie a démontré qu’il avait été victime d’une hémorragie interne provoquée par arme blanche. Autrement dit, il a été poignardé à mort.

Les nombreuses investigations menées par les gendarmes de la section de recherches de Rennes n’ont pour le moment rien donné. Plus de cinq cents personnes se trouvaient dans la discothèque au moment des faits. Seule une petite centaine a été identifiée puis interrogée par les enquêteurs.

Face à l’ampleur des recherches, les sept gendarmes qui travaillent à plein temps sur cette affaire ont reçu ce lundi le renfort d’une dizaine d’homme du groupement départemental des Côtes-d’Armor. Une salle et des moyens techniques ont été mis spécialement à leur disposition à la compagnie de Guingamp.

Il leur faut maintenant retrouver tous les participants de cette soirée. Une tâche énorme d’autant plus que le soir du drame c’était le début des vacances scolaires. De nombreux lycéens et étudiants s’étaient dispersés, ne répondant pas à l’appel à témoins lancé par la gendarmerie.

La cellule d’enquête espère à présent qu’avec la rentrée des classes, les langues vont se délier et que de nouveaux éléments vont apparaître pour faire avancer les investigations. Certains jeunes auraient pu prendre des photos ou des vidéos avec leur portable. Ces éléments sont indispensables pour l’enquête.

Afin que ce crime ne reste pas impuni, la gendarmerie invite donc tous les jeunes présents à cette soirée à se faire connaître au 0.800.007.822 (numéro vert) ou à entrer en contact par mail: callac22-sr.rennes@gendarmerie.interieur.gouv.fr







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


huit + = seize









Connexion