A La Une » Faits Divers » Meurtre » Drame sur fond d’alcool à Bergerac : le compagnon écroué

Meurtre



Drame sur fond d’alcool à Bergerac : le compagnon écroué

lundi 19 janvier 2015 à 10 h 24 min | Aucune réaction

Le quinquagénaire soupçonné d’avoir poignardé à mort sa compagne jeudi dernier dans un appartement de Bergerac, a été mis en examen et placé en détention provisoire.

Le corps sans vie d’une femme de 41 ans, originaire de Seine-Saint-Denis, a été découvert jeudi dans un immeuble insalubre situé rue Buffon, à proximité de l’Eglise Notre-Dame. C’est un voisin du couple qui a alerté la police aux alentours de 15 heures.

D’après les débuts de l’enquête, la victime, maman d’une petite fille, sortait d’une cure où elle avait été soignée pour des problèmes liés à l’alcool. Son compagnon âgé de 51 ans était lui profondément dépendant à la boisson.

Jeudi après-midi, lorsqu’il est rentré à la maison, sa compagne lui aurait reproché son état d’ébriété. Le ton serait alors monté et il l’aurait poignardé à plusieurs reprises. L’autopsie a non seulement révélé que la victime avait reçu deux coups de couteau dans le thorax et un dans le dos, mais qu’elle aurait été également violée.

Placé en garde à vue, le suspect a reconnu être l’auteur du crime. Poursuivi pour homicide, précédé ou suivi d’un viol, il a été incarcéré. Cet homme, déjà connu de la justice pour des faits de violences et d’ivresse, avait été condamné à 8 ans de prison pour viol en 2007.


Termes relatifs à cette page: , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)

Pour commenter cet article, vous devez être connecté à votre compte LibertaLand Infos.









Connexion