A La Une » Faits Divers » Meurtre » Dispute mortelle à Besançon : trois frères mis en examen

Meurtre



Dispute mortelle à Besançon : trois frères mis en examen

mercredi 28 janvier 2015 à 10 h 35 min | Aucune réaction

Trois jeunes garçons âgés de 18, 19 et 29 ans, soupçonnés d’être impliqués dans le meurtre de Saïd Ladj Cid, ont été déférés mardi soir devant le juge d’instruction.

C’est une banale querelle de voisinage qui a couté la vie à Saïd samedi soir dans un immeuble du quartier de Planoise, au sud-ouest de Besançon. Il a reçu plusieurs coups de couteau dont un porté au cœur qui lui a été fatal.

Saïd Ladj Cid ne supportait plus le bruit occasionné par les trois frères qui habitent l’appartement en-dessous de chez lui. Vers 20 heures, l’homme de 60 ans est venu frapper à la porte de ses voisins pour leur demander de baisser le son. Puis deux heures plus tard, le tapage ne cessant pas, il a appelé la police et est descendu les attendre dans le hall.

C’est là qu’il a croisé le plus jeune des suspects. Ils se seraient disputés et les deux autres seraient alors venus prêter main forte. D’après les frangins, l’homme aurait tenté de les frapper avec une barre de fer et c’est pour se protéger que l’un d’eux aurait tendu un couteau, qu’il avait au passage emporté avec lui.

La victime se serait alors empalée seule sur l’arme. Un simple accident, affirment les trois accusés. Cependant, les constatations médico-légales ne corroborent pas cette version des faits. Outre le coup porté en plein cœur, Saïd a reçu d’autres coups de lame dans le thorax et au niveau du ventre.

Le meurtrier présumé, âgé de 19 ans, a donc été écroué pour homicide volontaire. Le plus âgé est accusé de complicité. Il a également été placé en détention. Le cadet, poursuivi pour non-assistance à personne en danger est ressorti libre du bureau du juge, mais placé sous contrôle judiciaire.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


sept + huit =









Connexion