A La Une » Société » Carnage à Charlie Hebdo : les terroristes ont crié Allahu akbar

Société



Carnage à Charlie Hebdo : les terroristes ont crié Allahu akbar

mercredi 7 janvier 2015 à 17 h 28 min | Aucune réaction

Les dessinateurs Charb, Cabu, Tignous et Wolinski sont morts ce mercredi dans la tuerie dont a été la cible Charlie Hebdo.

Après ce terrible massacre, le pays est sous le choc! Les réactions sont très nombreuses.

Des dizaines de rassemblements spontanés ont eu lieu un peu partout en France cet après-midi pour rendre hommage aux victimes décédées dans la fusillade.

C’est un « attentat terroriste commis par des fondamentalistes islamistes » dénonce Marine Le Pen, présidente du Front National. Ce mercredi matin vers 11h30, deux individus cagoulés et armés de kalachnikov sont entrés au siège du journal satirique Charlie Hebdo, boulevard Lenoir à Paris. Ils ont ouvert le feu dans les locaux, faisant au moins dix morts. Puis une autre fusillade a éclaté à l’extérieur du bâtiment où ils ont tué deux policiers avant de prendre la fuite.

La dessinatrice Corinne Rey présente sur place raconte : « J’étais allée chercher ma fille à la garderie. En arrivant devant la porte de l’immeuble, deux hommes cagoulés et armés nous ont brutalement menacées. Ils ont tiré sur Wolinski, Cabu… ça a duré cinq minutes… Ils parlaient parfaitement le français… et se revendiquait d’Al Qaïda ».

D’après des témoins et de nombreuses vidéos circulant sur le net, les terroristes ont bien hurlé Allahu akbar lors de leur massacre. A l’extérieur, lorsqu’ils ont abattu un policier d’une balle en pleine tête, le djihadiste a crié « le prophète Mahomet a été vengé ! ».

Un « acte terroriste, sans aucun doute », a réagi le président Hollande, qui s’est rapidement déplacé sur les lieux avant de convoquer ses ministres pour une réunion de crise.

Nicolas Sarkozy a dénoncé un « acte abject qui heurte la conscience humaine », lors d’une conférence de presse. « C’est une attaque directe et sauvage à l’un des principes républicains les plus chers, la liberté de la presse » a-t-il déclaré en incitant les français à « présenter un front uni contre ces barbares ».

Après leur fuite, les deux terroristes islamiques ont braqué un automobiliste porte de Pantin et percuté un piéton. Toutes les forces de police sont mobilisées et une véritable chasse à l’homme est en cours depuis ce midi dans la capitale.

Le plan Vigipirate a été relevé au niveau « Alerte attentats » sur tout le département d’Ile de France. A Paris, les sorties scolaires et les activités en dehors des établissements ont été stoppées après l’attentat.

Les États-Unis, qui se disent prêts à collaborer avec les Français pour les aider à mener l’enquête, ont condamné « dans les termes les plus forts » l’attaque contre Charlie Hebdo. « Toute la Maison Blanche est solidaire des familles de ceux qui ont été tués ou blessés » a déclaré le porte-parole de Barack Obama.

Des dizaines de rassemblements spontanés ont eu lieu un peu partout en France cet après-midi pour rendre hommage aux victimes décédées dans la fusillade et en soutien à la liberté de la presse.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


trois + = neuf









Connexion