A La Une » Faits Divers » Agression » Violente dispute à Canteleu : ivre, elle poignarde son ex-compagnon

Agression



Violente dispute à Canteleu : ivre, elle poignarde son ex-compagnon

jeudi 20 novembre 2014 à 18 h 02 min | Aucune réaction

Une femme de 32 ans, fortement alcoolisée, a frappé son ex-concubin à plusieurs reprises avec un couteau cette nuit dans un appartement de l’avenue de Versailles, à Canteleu (Seine-Maritime).

Les policiers ont été appelés dans la nuit de mercredi à jeudi aux alentours de 2 heures du matin. C’est un voisin du couple qui, après avoir entendu des cris et une dispute dans l’immeuble, les a contactés.

Arrivés sur place, les secours trouvent une jeune femme couverte de sang, titubant dans le couloir. La scène qu’ils vont ensuite découvrir dans l’appartement est plutôt surréaliste. Les murs, les portes et les rideaux sont recouverts de sang. Plusieurs bouteilles d’alcool vides jonchent le sol.

Interrogée, la victime, qui tient à peine debout, déclare que son fils de 10 ans dort sur la mezzanine et que son ex-compagnon s’est assoupi dans la chambre. Les pompiers découvrent effectivement l’enfant endormi. Il n’est pas blessé. En revanche, l’homme est couvert de plaies.

Également alcoolisé, ce dernier saigne d’un peu partout, notamment au niveau des bras, du cou, des oreilles et des mains. Le médecin relève une dizaine de plaies sur le corps.

Réveillé par les pompiers, l’homme de 28 ans déclare : « C’est comme Nabilla, je l’aime mais elle me fait un peu de mal ». Les deux blessés, ainsi que l’enfant, ont été transportés aux urgences du CHU de Rouen.

Un couteau ensanglanté a été retrouvé posé sur le meuble du couloir. Que s’est-il vraiment passé dans cet appartement ? D’après les premiers éléments, c’est la femme qui aurait poignardé son ex. Une enquête a été ouverte pour violences volontaires.


Termes relatifs à cette page: , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


trois + = huit









Connexion