A La Une » Faits Divers » Meurtre » Saint-Priest : une conseillère municipale soupçonnée d’avoir tué sa tante

Meurtre



Saint-Priest : une conseillère municipale soupçonnée d’avoir tué sa tante

samedi 1 novembre 2014 à 9 h 08 min | Aucune réaction

Josée-Michelle Aïbar, une élue UMP âgée de 56 ans, a été mise en examen puis écrouée pour le meurtre de sa tante commis en avril dernier dans un appartement de Saint-Priest.

Le samedi 12 avril 2014, Josefa Aïbar avait été retrouvée morte dans sa cuisine. C’est sa belle-sœur qui avait découvert le cadavre de cette dame de 85 ans. Le décès paraissait suspect aux yeux des enquêteurs.

Après les résultats de l’autopsie, qui démontraient qu’un tiers était intervenu dans le décès de la vieille dame, le parquet avait ordonné l’ouverture d’une enquête pour homicide volontaire. On ignore cependant comment la victime aurait été tuée.

Placée en garde à vue, Josée-Michelle Aïbar nie les faits qui lui sont reprochés. Incarcérée le 16 octobre dernier, la conseillère municipale de Saint-Priest a été libérée trois jours plus tard, mais placée sous contrôle judiciaire.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


quatre + trois =









Connexion