A La Une » Faits Divers » Meurtre » Montargis : il a été assassiné de quinze coups de couteau

Meurtre



Montargis : il a été assassiné de quinze coups de couteau

lundi 24 novembre 2014 à 12 h 33 min | Aucune réaction

L’homme de 46 ans retrouvé mort vendredi matin dans un immeuble du quartier Kennedy à Montargis, a été tué d’une quinzaine de coups de couteau.

Le corps de la victime a été découvert dans son logement. Il gisait sur le sol ensanglanté. C’est l’infirmière, venue pour lui donner des soins, qui a alerté les secours. L’homme a été poignardé à mort. Fait troublant : la porte était fermée à clé. Connaissait-il son meurtrier ?

Lorsque l’infirmière est arrivée chez lui vendredi matin, la porte était verrouillée. Les pompiers ont dû intervenir pour l’ouvrir. A l’intérieur de l’appartement, ils ont découvert une vraie scène d’horreur. Il y avait du sang partout.

Les premières constatations du médecin légiste ont permis de mettre en évidence sur le corps du défunt une quinzaine de plaies causées par arme blanche. Une autopsie doit être pratiquée ce lundi à l’institut médico-légal de Corbeil-Essonnes afin d’apporter plus précisions.

Étant face à un meurtre, le parquet a confié l’enquête à la PJ d’Orléans. Concernant le mort, il s’agit d’un ressortissant du Sierra Leone. Suivi pour des troubles psychologiques, il était arrivé à Montargis en 2006 et n’avait pas de famille.

Un de ses proches, placé en garde à vue vendredi dernier pour être entendu, a finalement été libéré. A ce stade, les enquêteurs ne disposent que de très peu d’indices. L’homme avait-il une compagne ? S’agit-il d’un différend conjugal ? Les investigations se poursuivent.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


cinq + = quatorze









Connexion