A La Une » Faits Divers » Meurtre » Cannibalisme à Nice : le petit-fils jugé irresponsable

Meurtre



Cannibalisme à Nice : le petit-fils jugé irresponsable

lundi 24 novembre 2014 à 11 h 23 min | Aucune réaction

Cédric Arène, le schizophrène soupçonné d’avoir découpé puis mangé des morceaux de sa grand-mère en mai 2013 à Nice, restera interné dans un établissement psychiatrique et ne sera jamais jugé.

Cet homme de 40 ans vient d’être déclaré irresponsable par la chambre de l’instruction de la cour d’appel d’Aix-en-Provence. Les magistrats, appuyés sur des rapports d’experts, ont conclu que son discernement était aboli au moment des faits.

Dans la nuit du mercredi 22 au jeudi 23 mai 2013, Charlotte Poccioli, 94 ans, a été tuée puis sauvagement découpée en morceaux dans sa maison située sur la corniche Bellevue, dans le quartier Saint-Pierre-de-Féric à Nice. C’est sa fille qui avait découvert la scène d’horreur.

Le corps de la vieille dame était éparpillé sur la propriété. Son tronc était enterré dans le jardin sous un petit monticule de terre. Les bras et un pied de la victime étaient déposés dans le réfrigérateur.

Le petit-fils, père d’un enfant et séparé de sa compagne, avait été interpellé le matin-même. Les policiers avaient retrouvé sur place un couteau, une scie à métaux et un sécateur. « J’ai mangé des bouts de son corps et ce que j’ai préféré c’est le foie ! » avait-il déclaré avant d’être interné d’office à l’hôpital psychiatrique Sainte-Marie.

Cédric Arène « vit dans une autre réalité, dans son monde à lui qui est complètement irrationnel. Ce sont des forces extérieures qui l’ont poussé à agir ainsi » explique un psychiatre qui l’a examiné.

Souffrant de schizophrénie, il ne sera donc jamais condamné devant une juridiction pénale. Mais il sera gardé dans un hôpital psychiatrique où il fera l’objet d’un suivi médical.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


huit + deux =









Connexion