A La Une » Faits Divers » Meurtre » Bompas : l’ancien directeur de NRJ assassiné et enterré

Meurtre



Bompas : l’ancien directeur de NRJ assassiné et enterré

mardi 25 novembre 2014 à 11 h 03 min | Aucune réaction

Laurent Boury, porté disparu depuis deux mois, a été enlevé, séquestré pendant 3 jours puis exécuté d’une balle dans la tête avant d’être enterré dans une fosse à Espira-de-l’Agly (Pyrénées-Orientales).

Abdelhakim Melliti, principal suspect et voisin de la victime, a été mis en examen et écroué pour assassinat. Présenté ce lundi au juge d’instruction en charge du dossier, il nie toute implication dans ce crime atroce.

L’affaire remonte à fin septembre, instant où les proches de Laurent Boury, ancien directeur commercial de NRJ Perpignan, ont signalé sa disparition. Ce père de famille âgé de 54 ans vivait dans une résidence neuve située avenue François Arago à Bompas. Depuis plusieurs jours, il n’avait plus donné de nouvelles. Persuadés d’être face à un enlèvement, près de cinquante gendarmes des brigades de recherches de la région avaient été mobilisés.

Grâce à l’utilisation de la carte bancaire de Laurent, qui lui avait été subtilisée, les enquêteurs ont fini par identifier un suspect qui venait d’effectuer des achats. Il s’agit d’Abdelhakim Melliti, un voisin de la victime déjà connu pour avoir commis un meurtre en 1995. Il a été interpellé le jeudi 30 octobre à Perpignan avec un complice qu’il avait engagé. Leurs auditions ont permis de localiser le corps de la victime et de découvrir le macabre scénario.

D’après les premiers éléments, les deux hommes auraient enlevé le père de famille puis l’auraient séquestré durant trois jours car, selon leurs dires, il leur devait de l’argent. En réalité, il n’y aurait aucune dette. Après l’avoir frappé et menacé, ils l’auraient ligoté puis abattu d’une balle en pleine tête. Ils auraient ensuite jeté son corps dans une fosse aménagée sur les hauteurs d’Espira-de-l’Agly, vers Rivesaltes. Lors des perquisitions menées au domicile de Melliti, une arme du même calibre que celui utilisé pour le crime a été retrouvée.

Un meurtrier en puissance

Abdlehakim aurait enfin tenté de revendre la voiture de Laurent au Champ-de-Mars, à Perpignan. Dans le quartier, l’individu était bien connu du voisinage pour être un caïd très nerveux, tentant d’imposer sa loi. En 2000, il avait été condamné à 18 ans de réclusion criminelle pour avoir tué un coursier de 45 ans en 1995 à Étampes (Essonne). Et il s’en ventait…

Mis en examen pour assassinat et incarcéré le 1er novembre, Melliti a été extrait de la maison d’arrêt ce lundi afin d’être présenté au juge. Malgré les nombreux éléments accablants qui pèsent sur lui, le suspect continue d’affirmer qu’il n’est pas le meurtrier et prétend même qu’il n’était pas présent au moment des faits.

Concernant la carte bancaire, il dit que la victime lui aurait prêtée. Et pour l’arme retrouvée chez lui, il se l’a serait procurée pour se défendre lors d’un différend avec des gitans. Les investigations se poursuivent. Mais ce crime rappelle étrangement celui qu’il a déjà commis presque 20 ans plus tôt, à Étampes, où la victime, Alain Auffray, avait été étranglée sur son lit avec un câble électrique le soir du réveillon de Noël.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


cinq + trois =









Connexion