A La Une » Faits Divers » Meurtre » Bébé disparu dans la Garonne : le père placé en détention

Meurtre



Bébé disparu dans la Garonne : le père placé en détention

vendredi 14 novembre 2014 à 9 h 43 min | Aucune réaction

Ablamvi Anani, soupçonné d’infanticide, a été déféré au parquet de Bordeaux ce jeudi où il a été mis en examen pour homicide volontaire sur mineur de moins de 15 ans avant d’être écroué.

Ce Togolais de 31 ans est soupçonné d’avoir jeté son bébé de 4 mois mardi soir dans les eaux de la Garonne. Ce sont des passants qui avaient alerté les secours vers 19 heures après de terrible aveux.

L’homme leur avait dit qu’il venait de jeter son nourrisson dans le fleuve à hauteur de la station fluviale Jean-Jaurès. Une poussette vide était effectivement à ses côtés. D’importantes recherches ont été engagées par les plongeurs et la brigade fluviale. Mais pour l’heure, elles n’ont rien donné.

Interpellé sur les lieux, Ablamvi Anani a été placé en garde à vue dans les locaux de la brigade criminelle à Bordeaux. Mais il est resté prostré et muet. En l’absence de témoins et d’aveux, les enquêteurs n’ont aucune certitude sur ce qu’il s’est réellement passé.

Grâce à la vidéosurveillance du tramway, l’enfant a bien été aperçu avec son père. Une batelière dit même l’avoir vu dans les bras de son papa juste avant le drame. Les premières investigations laissent donc craindre que le petit Aaron est probablement mort.

Ni drogué, ni ivre le jour des faits, le père de famille a été déclaré « responsable et doté d’un discernement normal » par un expert psychiatre qui l’a examiné. L’enquête montre qu’il existait de vives tensions au sein du couple et que l’homme était un jaloux maladif.

Ce mardi, son épouse lui aurait demandé de quitter le domicile conjugal et de lui rendre de l’argent qu’elle lui avait prêté. Ablamvi, accompagné de son bébé, a dit qu’il partait à la banque. Mais il n’est jamais revenu. Et le bébé a disparu…


Termes relatifs à cette page: , , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ huit = douze









Connexion