A La Une » Faits Divers » Meurtre » Pont-sur-Sambre : il tue sa femme en la poussant dans les escaliers

Meurtre



Pont-sur-Sambre : il tue sa femme en la poussant dans les escaliers

lundi 20 octobre 2014 à 16 h 42 min | Aucune réaction

Une femme de 60 ans a été retrouvée morte aux pieds des escaliers de sa maison samedi matin à Pont-sur-Sambre, dans le département du Nord.

C’est l’époux de la victime, fortement alcoolisé, qui a prévenu les secours vers 4 heures du matin, indiquant que sa femme était tombée seule dans l’escalier. Les pompiers se sont rendus au domicile du couple, mais il n’y avait plus rien à faire.

Ils n’ont pu que constater le décès. D’après les constatations du médecin légiste, le décès serait dû à une hémorragie intracrânienne à priori consécutive à une chute. Une autopsie doit être pratiquée ce mardi.

Le mari, en état d’ébriété et suspects aux yeux des enquêteurs, a été placé en garde à vue. Après avoir livré plusieurs versions sur les faits, il évoque finalement une dispute conjugale qui aurait mal tourné et reconnait avoir lui-même poussé son épouse dans les escaliers.

Il a tout d’abord expliqué être rentré chez lui aux alentours de 21 heures, après avoir vidé quelques bières avec un collègue. Il se serait ensuite disputé avec sa femme, elle aussi fortement alcoolisée.

Après la querelle, il affirme avoir pris un somnifère et bu plusieurs whisky, avant de s’endormir sur la table. Il se serait réveillé vers 4 heures du matin, découvrant le corps sans vie de sa femme.

L’homme, coutumier de violences conjugales, souffrirait de problèmes liés à l’alcool. Lorsque les pompiers lui ont dit au téléphone de faire un massage cardiaque, il a répondu : « Non moi j’fais rien du tout… Appelez la police, j’en ai rien à foutre moi ».

Mis en examen pour coups mortels aggravés, non-assistance à personne en péril et violences habituelles sur conjoint, il a été incarcéré.


Termes relatifs à cette page: , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ deux = trois









Connexion