A La Une » Justice » Poignardé à Moissac : 30 ans de réclusion pour les auteurs du meurtre

Justice



Poignardé à Moissac : 30 ans de réclusion pour les auteurs du meurtre

samedi 11 octobre 2014 à 18 h 19 min | Aucune réaction

Mohamed Belhachemi, un jeune maçon de 24 ans, avait été poignardé à mort en mai 2011 au beau milieu du quai Magenta à Moissac, dans le Tarn-et-Garonne.

Khaled Touil et Rachid Dallier, les deux principaux accusés, ont été reconnus coupables par la cour d’assises de Montauban qui les a condamnés ce vendredi à trente ans de réclusion criminelle chacun. Leur complice écope de dix ans de prison.

Le samedi 14 mai 2011, Touil et Dallier, deux cousins dépendants à l’alcool et aux psychotropes, étaient partis pour une soirée de violences. Vers 21 heures, une rixe les avaient opposé à des jeunes d’un quartier de Moissac.

Mohamed Belhachemi, un jeune sans histoires, avait tenté de s’interposer. Il avait alors reçu cinq coups de couteaux dans le ventre et un coup de bouteille sur la tête. Il avait succombé à ses blessures quelques heures plus tard à l’hôpital.

Les deux agresseurs, accompagnés de Sandra Bonnet, une jeune femme elle aussi en profonde rupture sociale, s’étaient ensuite rendus à Toulouse et avait poignardé Samy Naas Arabat dans son appartement. L’homme s’en était miraculeusement sorti.

Deux semaines après les faits, Sandra Bonnet avait porté trois coups de couteau dans le thorax de Michel Taffon, un kiné de Balma à qui elle avait auparavant tendu un piège pour lui voler sa voiture.

Après cinq jours d’audience, les deux auteurs du meurtre de Mohamed Belhachemi ont été condamnés à 30 ans de réclusion. L’avocat général avait requis la perpétuité. Sandra Bonnet, leur complice âgée de 24 ans, a été condamnée à dix ans de prison.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


sept + = huit









Connexion