A La Une » Faits Divers » Meurtre » Mort de Michel Reutin à Royan : deux nouveaux suspects arrêtés

Meurtre



Mort de Michel Reutin à Royan : deux nouveaux suspects arrêtés

mercredi 29 octobre 2014 à 9 h 12 min | Aucune réaction

Deux individus roumains ont été interpellés puis écroués ce mardi dans l’affaire du meurtre de Michel Reutin survenu en février 2013, au camping de Royan (Charente-Maritime).

Le premier, interpellé sur le territoire national, a brièvement travaillé au camping. Il est soupçonné d’avoir fourni des informations sur la victime à ses complices. Le second a été appréhendé en Roumanie.

Placés en garde à vue la semaine dernière, tous deux soutiennent qu’ils n’ont pas participé au cambriolage mortel du camping de Royan. Ils se seraient retirés de l’opération avant que celle-ci ne soit commise par d’autres. Sur décision du parquet, ils ont quand même été placés en détention.

Le mercredi 20 février 2013, Michel Reutin, l’ancien maire de Semussac âgé de 61 ans, avait été retrouvé mort ligoté dans son logement situé au camping Le Royan, où il vivait seul. L’autopsie avait mis en évidence qu’il était décédé d’une hémorragie interne consécutive à de multiples lésions traumatiques. Autrement dit, il a été roué de nombreux coups. D’après l’enquête, les agresseurs auraient utilisé un gourdin pour le tabasser à mort.

Le coffre du propriétaire de ce camping avait retrouvé éventré et découpé à la disqueuse. Près de 6.000 euros et des bijoux avaient alors disparu. Ce qui laissait penser aux enquêteurs que les agresseurs étaient bien renseignés.

Grâce aux empreintes digitales et aux échantillons d’ADN recueillis sur la scène de crime, les enquêteurs avaient identifié une bande de roumains. L’un d’eux, Vasile Lazar, avait été arrêté en novembre 2013 en Italie, puis extradé le mois suivant. Il aurait reconnu avoir participé au cambriolage.

Deux autres complices avaient également été interpellés dans les mois suivants. Il semblerait maintenant que la bande au complet soit sous les verrous.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


un + = cinq









Connexion