A La Une » Faits Divers » Meurtre » Mort d’Alicia : il avoue avoir transporté le corps jusqu’à l’étang

Meurtre



Mort d’Alicia : il avoue avoir transporté le corps jusqu’à l’étang

jeudi 23 octobre 2014 à 10 h 22 min | Aucune réaction

Thierry Gesell, considéré comme suspect dans la mort d’Alicia Caeiro, aurait avoué avoir transporté le corps de la jeune fille jusqu’à l’étang de Fontaine-Couverte à Givry (Saône-et-Loire).

L’homme, originaire de Chalon-sur-Saône, avait été interpellé début octobre. Il aurait fourni de la drogue à Alicia le soir de sa disparition. Il a été mis en examen pour transport et cession de stupéfiants à une mineure de moins de 15 ans.

Alicia Caeiro, une collégienne de Châtenoy-le-Royal, avait mystérieusement disparue le 28 juillet après s’être rendue à Chalon. Son corps avait été découvert le vendredi 1er août dans l’étang de Fontaine-Couverte, au milieu de la forêt de Givry. L’autopsie a mis en évidence que la jeune fille avait succombé à une overdose d’ecstasy. Une information judiciaire pour homicide involontaire a été ouverte.

Le soir du drame, Thierry Gesell, routier de profession, avait improvisé une petite soirée chez lui avenue de l’Aubépin, en l’absence de son épouse. Alicia, 14 ans, y était conviée et aurait consommé du cannabis. Drogue que l’accusé reconnait avoir fourni. En revanche, il nie farouchement avoir vendu de l’ecstasy à l’adolescente.

Après la soirée, plusieurs témoins affirment avoir vu le suspect partir avec Alicia en voiture. Après avoir réfuté ses accusations, le père de famille aurait finalement reconnu avoir transporté le corps d’Alicia jusqu’à l’étang. Une information que le parquet de Chalon refuse pour le moment de commenter.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ cinq = huit









Connexion