A La Une » Faits Divers » Meurtre » Drame familial à Saint-Nicolas-de-Redon : il tue son fils au couteau

Meurtre



Drame familial à Saint-Nicolas-de-Redon : il tue son fils au couteau

lundi 27 octobre 2014 à 6 h 55 min | Aucune réaction

Un père de famille a tué son enfant par arme blanche ce week-end au cours d’une violente dispute à Saint-Nicolas-de-Redon, en Loire-Atlantique.

Ce terrible drame s’est déroulé dans la nuit de vendredi à samedi dans un pavillon situé rue de la Brousse, à Saint-Nicolas-de-Redon. L’homme de 51 ans a mortellement poignardé son fils de 17 ans. Il est en ce moment en garde à vue.

D’après les premiers éléments, c’est une conversation entre le père et son fils qui aurait mal tourné. Le ton serait monté et lors de l’altercation l’homme lui aurait assené cinq coups de couteau, dont quatre en plein thorax.

C’est la tante de l’adolescent qui, inquiète d’être sans nouvelles, a découvert son corps ensanglanté dans l’après-midi. Le jeune homme gisait mort dans sa chambre, avec son frère prostré à ses côtés.

Aussitôt les gendarmes alertés, le père de famille a été placé en garde à vue. Il aurait reconnu le meurtre, expliquant son geste par un état d’extrême tension au sein de la famille. Il devrait être déféré au parquet de Nantes ce lundi.

La séparation des parents semble visiblement à l’origine du drame. La mère avait quitté le domicile familial le 10 octobre dernier. Le jeune garçon de 17 ans était resté vivre avec son père, ses deux frères avec leur maman.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


six + deux =









Connexion