A La Une » Faits Divers » Meurtre » Cavillargues : la mamie battue à mort aurait été violée par son petit-fils

Meurtre



Cavillargues : la mamie battue à mort aurait été violée par son petit-fils

vendredi 31 octobre 2014 à 8 h 22 min | Aucune réaction

Mardi matin, une vieille dame de 92 ans a été retrouvée morte le crâne fracassé et gisant dans une mare de sang dans un mas de la commune de Cavillargues, près de Bagnols-sur-Cèze (Gard).

Son petit-fils de 37 ans, qui habitait avec elle, a été mis en examen ce jeudi pour meurtre précédé, accompagné ou suivi de viol sur personne vulnérable. Il conteste toute implication dans les faits qui lui sont reprochés.

Le suspect, vivant au domaine de Cavillargues avec sa grand-mère, avait lui-même alerté les secours aux alentours de 5h30 ce mardi. Lorsque les gendarmes étaient arrivés sur les lieux, ils avaient découvert la vieille dame baignant dans son sang. Le petit-fils était à ses côtés.

Les premières constatations du médecin légiste avaient laissé supposer que la retraitée ait été victime d’une mort violente consécutive à des coups portés sur le crâne. L’autopsie a confirmé qu’elle avait bien été battue à mort, mais a également révélé que la victime avait subi un viol.

Les soupçons des enquêteurs se sont rapidement portés sur le petit-fils. Placé en garde à vue durant 48 heures, il continue cependant à nier toute implication dans la mort de sa grand-mère, mais selon les gendarmes de la section de recherches de Nîmes, ses explications sont incohérentes et ses propos confus.

L’individu, sans emploi et vivant dans l’un des appartements du mas depuis plusieurs années, explique qu’il était en état d’ébriété la nuit du drame et affirme n’avoir rien entendu car il dormait profondément.

D’après certains témoins, l’homme était sujet à de violents accès de colère. La veille du crime, il serait disputé avec la vieille dame. Des prélèvements d’ADN effectués sur la victime sont en cours d’analyses. En attendant, le meurtrier présumé a été incarcéré.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ neuf = dix-huit









Connexion