A La Une » Faits Divers » Agression » Bagarre à Caudebec-lès-Elbeuf : deux blessés par balles

Agression



Bagarre à Caudebec-lès-Elbeuf : deux blessés par balles

mercredi 1 octobre 2014 à 19 h 14 min | Aucune réaction

Plusieurs coups de feu ont été tirés et ont faits deux blessés dans la nuit de samedi à dimanche à Caudebec-lès-Elbeuf, en Seine-Maritime.

Vers 4 heures du matin, des riverains de la rue Pasteur ont entendu une violente dispute chez l’un de leurs voisins et la bagarre s’est terminée dans la rue. Une dizaine d’individus seraient impliqués et plusieurs coups de feu ont été tirés.

Une heure plus tard, deux elbeuviens âgés de 21 et 22 ans ont été laissés devant l’hôpital des Feugrais. Les jeunes, blessés par balles au niveau des jambes, venaient d’être déposés par des amis, qui sont aussitôt repartis.

Dans le même temps, un homme de 39 ans, domicilié à Caudebec, s’est réfugié chez sa soeur à Rouen. Il a appelé la police pour dire qu’il venait d’être victime d’une agression. Plusieurs individus lui seraient tombés dessus, l’auraient tabassé et sérieusement blessé, a-t-il expliqué. Il a donc été transporté au CHU Charles-Nicolle.

Les policiers se sont ensuite rendus au domicile de ce trentenaire. Ils y ont découvert des traces de sang et des balles de 9 mm, les mêmes types de projectiles qui ont blessé les deux jeunes abandonnés devant l’hôpital d’Elbeuf. En revanche, l’arme n’a pas été retrouvée et aucune plainte n’a été déposée.

Les trois individus, toujours hospitalisés, ont été placés en garde à vue par la Brigade criminelle de Rouen. Leurs versions divergent, mais confirment que les trois hommes étaient bien au même endroit lorsque les coups de feu ont été tirés.

L’homme de 39 ans, déjà connu de la justice pour une affaire de stupéfiants, a été placé en détention provisoire. Les deux autres sont sous contrôle judiciaire.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ trois = neuf









Connexion