A La Une » Faits Divers » Meurtre » Mort d’une jeune femme au Havre : le compagnon suspecté d’empoisonnement

Meurtre



Mort d’une jeune femme au Havre : le compagnon suspecté d’empoisonnement

mercredi 24 septembre 2014 à 17 h 44 min | Aucune réaction

Un laborantin âgé de 31 ans est soupçonné d’avoir empoisonné sa compagne Espérance Karekezi Saba pour bénéficier d’une assurance-vie de 700.000 euros.

La jeune mère de famille est décédée le 25 juillet dernier à l’Hôpital de l’estuaire, au Havre. Selon les volontés de son compagnon, elle devait être incinérée. Mais à la dernière minute, la cérémonie a été annulée sur décision judiciaire.

Espérance Karekezi Saba, 24 ans, est morte le 25 juillet 2014, quelques semaines après avoir accouché de son deuxième enfant. Cinq jours plus tôt, elle avait été hospitalisée pour des symptômes grippaux. L’autopsie n’avait conclut à aucun résultat précis, mais la mort restait toutefois suspecte aux yeux des policiers en charge de l’affaire.

A seulement quelques heures de l’incinération de la défunte, le procureur de la République du Havre a ordonné des examens complémentaires. Les résultats sont cette fois sans appel. Ils ont mis en évidence une surdose médicamenteuse. Le compagnon d’Espérance, un rwandais qui travaille comme laborantin à hôpital Jacques-Monod, a été interpellé lundi puis placé en garde à vue pour homicide volontaire.

Les enquêteurs le soupçonnent d’avoir empoisonné sa compagne dans le seul but d’empocher une assurance vie de 700.000 euros, dont il était le seul bénéficiaire. Mais l’homme nie les faits. Déféré au parquet ce mercredi, il a été mis en examen pour empoisonnement avec préméditation et incarcéré à la prison du Havre.

Espérance Karekezi Saba avait 26 ans et était maman de deux enfants. Elle avait mis au monde une petite fille quelques semaines avant sa mort.

 







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


deux + = quatre









Connexion