A La Une » Justice » Meurtre sans cadavre : Fatima Anechad renvoyée devant les assises

Justice



Meurtre sans cadavre : Fatima Anechad renvoyée devant les assises

mercredi 24 septembre 2014 à 9 h 07 min | Aucune réaction

Après douze ans d’enquête, Fatima Anechad, la compagne du bijoutier parisien disparu depuis 2002 et dont le corps n’a jamais été retrouvé, est désormais renvoyée aux assises pour assassinat.

Cette femme de 64 ans, qui a toujours clamé son innocence dans cette affaire sans cadavre, avait été mise en examen en 2007. « C’est une bonne nouvelle, mais j’ai encore du mal à me réjouir » a réagit Karen, la fille du disparu.

Le 30 avril 2002, Roger Bendeçon était parti au Maroc avec sa compagne. Depuis, il n’avait plus donné aucun signe de vie. Ce joailler parisien de 52 ans, qui travaillait au Louvre des Antiquaires, connaissait des soucis d’ordre financier et avant de disparaître, il aurait confié être sur une affaire de lingots d’or.

D’après les premières déclarations de Fatima Anechad, elle serait rentrée seule en France le 2 mai 2002 après avoir laissé son compagnon à la frontière de Ceuta, une enclave espagnole située sur la côte nord du Maroc.

Dans les semaines qui ont suivi, elle l’aurait revu à Paris puis à Marseille, sans qu’il ne reprenne contact avec ses deux enfants, nés d’une autre femme. D’après elle, son compagnon se sentait traqué. Après avoir changé d’apparence, il aurait voyagé avec un faux passeport. Mais les proches du bijoutier n’ont jamais cru à cette version.

D’autant qu’après la disparition de Roger, Fatima avait vendu des bijoux et des meubles appartenant à son compagnon pour environ 300.000 euros. Elle affirme que le couple était victime de racket et qu’elle devait rembourser leurs dettes. Elle avait alors désigné la bande de Francis Le Belge, le parrain marseillais assassiné en 2000. Une histoire rocambolesque.

Au cours de leurs investigations, les enquêteurs ont découvert une autre affaire dont la coïncidence est plus que troublante. Au début des années 1980, le premier mari de Fatima, père de deux enfants, avait disparu en Guadeloupe dans de mystérieuses conditions, sans qu’aucune enquête n’ait eu lieu.

En 2007, alors que la suspecte était placée en détention provisoire, un témoin avait confié aux policiers que 5 ans plus tôt, il avait fabriqué un faux message téléphonique sur le répondeur de Fatima. Un message émanant de Roger censé rassurer la fille du disparu.

Malgré une longue enquête et les fouilles effectuées au Maroc, dans la maison où le couple avait séjourné en 2002, le corps de Roger Bendeçon n’a jamais été retrouvé. Sa compagne est soupçonné de l’avoir assassiné.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


sept + quatre =









Connexion