A La Une » Faits Divers » Agression » Escautpont : un pédophile présumé tabassé par les proches des victimes

Agression



Escautpont : un pédophile présumé tabassé par les proches des victimes

lundi 22 septembre 2014 à 18 h 07 min | Aucune réaction

Un homme âgé de 42 ans, soupçonné d’attouchements sexuels sur deux jeunes garçons issus de la communauté des gens du voyage, a été roué de coups et laissé pour mort sous un pont à Escautpont (Nord).

Le lynchage de cet homme s’est déroulé ce dimanche après-midi à la sortie de la commune. Il a été découvert inconscient dans la cavité du pont. Souffrant de graves blessures au visage et de fractures des côtes, il a été hospitalisé.

Le 28 août dernier, deux jeunes garçons âgés de 11 et 13 ans avaient été agressés sexuellement par un individu en forêt de Raismes. Les gamins étaient en train de pêcher dans un étang lorsqu’un homme se disant garde forestier leur avait demandé de présenter leurs cartes. Comme les mineurs n’en avaient pas, il leur avait demandé de se déshabiller et avait pratiqué des attouchements.

Identifié par la police, le suspect, qui n’avait pas encore été localisé, était depuis activement recherché. Mais ce dimanche, il aurait été aperçu à Bruay-sur-l’Escaut. C’est donc une véritable chasse à l’homme qui s’est mise en place. Les policiers, mais aussi de nombreuses personnes appartenant à la communauté des gens du voyage, se sont mis à le traquer dans les rues de Bruay.

Et c’est finalement à Escautpont, à quelques kilomètres, que des proches de l’une des victimes auraient attrapé le pédophile présumé. Ils l’ont alors littéralement tabassé avant de le jeter sous le pilier d’un pont, inconscient.

Un homme de 40 ans, qui a prévenu les secours, est soupçonné d’être l’un des agresseurs. Il a été placé en garde à vue et a reconnu les faits. Deux autres personnes ont également été interpellées.

L’homme accusé d’attouchements sexuels sur les mineurs a été conduit à l’hôpital de Valenciennes, où il a été placé sous le régime de la garde à vue.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


huit + trois =









Connexion