A La Une » Faits Divers » Viol » Agressions sexuelles sur le campus de Talence : un suspect arrêté

Viol



Agressions sexuelles sur le campus de Talence : un suspect arrêté

lundi 29 septembre 2014 à 11 h 28 min | Aucune réaction

Un père de famille, soupçonné d’avoir agressé des étudiantes chinoises sur le campus universitaire de Talence, a été interpellé mercredi dernier à Pessac, en Gironde.

Cet homme, âgé de 37 ans, est suspecté d’être l’auteur de plusieurs agressions sexuelles commises depuis décembre 2012. Déjà sept victimes l’ont formellement reconnu. Il a été placé en détention provisoire.

Les faits auraient débutés fin 2012, sur le domaine universitaire de Talence. Certaines jeunes filles se sont faites attaquées en divers endroits du campus, au moment où elles s’apprêtaient à rentrer dans les cités universitaires. Mais d’autres ont été agressées dans leurs chambres ou dans les sanitaires.

Les victimes, d’origine asiatique et notamment de nationalité chinoise, ont déposé plainte au fil des mois. Toutes parlent d’un individu qui les a agressées et a commis devant elles des exhibitions sexuelles, tout en les retenant pour ne pas qu’elles s’échappent.

Après plusieurs d’enquête, les policiers ont fini par appréhender un suspect. Il a été confondu par des traces d’ADN laissées sur un gobelet et grâce au sperme retrouvé dans plusieurs endroits. Placé en garde à vue mercredi dernier, il a été reconnu par sept jeunes filles.

Ce chauffeur routier, marié et père d’un enfant, a déjà été condamné par le passé pour proxénétisme sur mineurs en région parisienne. Il a été mis en examen pour agressions et exhibitions sexuelles ainsi que violences. Les enquêteurs cherchent à savoir s’il aurait pu faire d’autres victimes. En attendant, il a été écroué.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ sept = seize









Connexion