A La Une » Faits Divers » Meurtre » Roubaix : égorgé par des individus ivres qui faisaient du boucan

Meurtre



Roubaix : égorgé par des individus ivres qui faisaient du boucan

lundi 4 août 2014 à 10 h 15 min | Aucune réaction

Ahmed Boudaoud, un père de famille de 27 ans, a été lâchement assassiné par deux jeunes alcoolisés dans la nuit de samedi à dimanche, au pied de son immeuble du quartier de l’Alma, à Roubaix.

Peu avant 4 heures du matin, il avait demandé à deux individus en état d’ébriété d’arrêter de faire du tapage dans la rue. Ahmed, père de trois enfants, souhaitait simplement que ses petits puissent dormir en paix. Il a été égorgé pour cela.

D’après les premiers témoignages, Ahmed Boudaoud se serait penché à la fenêtre de son appartement pour dire aux deux individus de faire moins de bruit. Les jeunes, n’ayant guère apprécié son intervention, ont décidé de monter dans l’immeuble, toujours dans un boucan d’enfer. Ils ont tambouriné sur toutes les portes de la cage d’escalier.

Cette fois, le père de famille a ouvert sa porte puis est descendu pour discuter avec eux dans la petite cour. Il a tenté de les calmer, mais l’un d’eux lui aurait asséné un violent coup de couteau au niveau de la gorge. Ahmed s’est alors effondré en sang dans l’escalier.

Jennifer, son épouse, est aussitôt venu le voir. Les assassins ont pris la fuite, en la menaçant et lui ordonnant de ne pas appeler la police. Pris en charge par les secours, le père de famille est mort lors de son transfert vers l’hôpital de Lille.

Tandis que l’épouse a été hospitalisée, les trois enfants de la victime, âgés de 4 ans, 3 ans et 4 mois, ont été récupérés par leurs grands-parents.

Les auteurs présumés de ce meurtre auraient été identifiés. La PJ de Lille est en charge de l’enquête.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)

Pour commenter cet article, vous devez être connecté à votre compte LibertaLand Infos.









Connexion