A La Une » Faits Divers » Disparition » Novillars : un tueur dangereux s’évade d’un hôpital psychiatrique

Disparition



Novillars : un tueur dangereux s’évade d’un hôpital psychiatrique

vendredi 29 août 2014 à 8 h 28 min | Une réaction

J., un meurtrier extrêmement dangereux, s’est échappé la nuit dernière du centre hospitalier psychiatrique de Novillars, dans le Doubs.

Condamné pour viol, cet anglais de 52 ans avait été incarcéré à la maison d’arrêt de Bonneville. Après avoir tué son codétenu avec une presse métallique, J. avait été déclaré pénalement irresponsable et hospitalisé d’office en psychiatrie.

C’est jeudi matin que le personnel de l’établissement s’est aperçu que le patient ne se trouvait plus dans sa chambre. Il avait placé sa guitare sous les draps pour tromper leur vigilance.

J. avait été condamné en juin 2010 par la cour d’assises de Besançon à 18 mois de prison assortis de 10 années de suivi socio judiciaire pour le viol de son ex-compagne, enceinte de six mois, en septembre 2007.

Pour ne pas avoir respecté son suivi, il avait été condamné à six mois ferme et écroué à la maison d’arrêt de Bonneville. C’est là qu’en septembre 2011, il avait tué son codétenu avec une presse de 4 kilos.

Considéré comme très dangereux, mais jugé irresponsable par les experts, il avait alors été placé en hôpital psychiatrique sur décision judiciaire depuis le 3 juillet 2013.

La gendarmerie, qui recherche activement l’évadé, lance un appel à témoins. J. mesure 1,91 m pour 84 kg. Il parle bien français, avec un accent anglais. Il porterait des lunettes de vue et serait vêtu d’un bermuda, d’un tee-shirt clair et de tongs.

Toute personne l’ayant aperçu ou étant susceptible d’avoir des informations sur le lieu où il se trouve peut contacter la brigade au 0800.00.48.43

 

 







Une réaction sur “Novillars : un tueur dangereux s’évade d’un hôpital psychiatrique”






Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


neuf + deux =









Connexion