A La Une » Faits Divers » Meurtre » Retraitée assassinée à Saint-Magne : le suspect écroué

Meurtre



Retraitée assassinée à Saint-Magne : le suspect écroué

jeudi 31 juillet 2014 à 11 h 03 min | Aucune réaction

Jean-Michel Dupin, l’homme soupçonné d’avoir tué Colette Beyriès puis maquillé son crime en incendiant sa maison de Saint-Magne (Gironde), a été incarcéré.

Cet homme de 42 ans, déjà condamné pour un autre meurtre commis en 1991, est considéré comme principal suspect dans cette sordide affaire. Il aurait tué la vieille dame à coups de fusil avant de mettre le feu à son habitation. Le mobile du crime reste, quant à lui, un mystère.

Colette Beyriès, une retraitée de 74 ans, a été retrouvée morte le vendredi 25 juillet dans les décombres de sa maison incendiée à Saint-Magne. Avant de périr carbonisée, elle a reçu plusieurs coups de fusil de chasse à hauteur du torse. A l’arrivée des secours, son véhicule avait disparu.

Jean-Michel Dupin, que les enquêteurs soupçonnent, a été interpellé ce lundi à Beautiran à l’issue d’une course-poursuite avec les gendarmes. Il se trouvait dans la voiture de la victime. Quelques minutes auparavant, il venait de commettre un vol d’essence à Villenave-d’Ornon.

Placé en garde à vue, le suspect conteste les faits qui lui sont reprochés. L’arme du crime n’a pour le moment pas été retrouvée. De nouvelles investigations sont en cours, notamment pour retracer l’emploi du temps de cet homme.

En attendant, le parquet l’a inculpé pour homicide volontaire en récidive sur personne vulnérable, destruction de bien par incendie, vol de voiture, refus d’obtempérer, mise en danger de la vie d’autrui et violences avec arme par destination sur les gendarmes. Il a été placé en détention.

Un récidiviste en puissance

En 1994, Jean-Michel Dupin avait été condamné à 20 ans de réclusion criminelle pour avoir massacré un copain de régiment trois ans plus tôt au camp de Souge. Libéré sous conditions en 2002, il avait été ensuite condamné pour des violences et des agressions sexuelles sur mineures.

Plusieurs de ses sursis avaient été révoqués récemment pour non-respect de ses obligations de soins. Sorti de prison en avril dernier, il vivait depuis dans les bois ou dormait dans des voitures.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


quatre + = neuf









Connexion