A La Une » Faits Divers » Meurtre » Meurtre à Nogent-sur-Oise : il tue le petit ami de sa fille

Meurtre



Meurtre à Nogent-sur-Oise : il tue le petit ami de sa fille

samedi 26 juillet 2014 à 8 h 45 min | Aucune réaction

Un restaurateur kurde de 45 ans est soupçonné d’avoir poignardé à mort l’amoureux de sa fille jeudi soir après les avoir surpris ensemble dans son pavillon de Nogent-sur-Oise.

Muhittin Ulug, l’un des gérants des Nuits de Marmara, est toujours en fuite. Tandis que sa fille a été hospitalisée en état de choc, il est lui activement recherché par la police. Le parquet de Creil a ouvert une enquête pour meurtre.

Le drame s’est déroulé ce jeudi 24 juillet, dans la soirée. Vers 19 heures, en regagnant son domicile de Nogent-sur-Oise, le restaurateur a trouvé sa fille aînée de 19 ans en compagnie de Julien, son petit ami d’origine franco-algérienne, âgé de 20 ans.

Furieux, il se serait alors saisi d’un couteau et lui aurait porté plusieurs coups. Le père de famille a ensuite pris la fuite. Lorsque les pompiers sont arrivés, Julien était déjà mort. Il gisait dans une mare de sang. La jeune fille, très choquée, a été transportée à l’hôpital de Creil.

Cette dernière, employée dans un salon de coiffure de Creil, était seule avec son copain dans le pavillon familial au moment du crime. Les autres enfants du couple, cinq filles et un garçon, étaient partis en vacances en Belgique avec leur mère.

La famille s’était installée dans cette commune en 2011. Muhittin Ulug s’était associé avec ses deux frères pour ouvrir un restaurant de spécialités turques, Les Nuits de Marmara.

Le meurtrier présumé, qui avait cessé son activité il y a six mois en raison de problèmes de santé, reste introuvable. Il est toujours activement recherché par les forces de police du département.


Termes relatifs à cette page: , , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


huit + sept =









Connexion