A La Une » Justice » Marseille : une famille entière de Roms jugée pour esclavagisme

Justice



Marseille : une famille entière de Roms jugée pour esclavagisme

mardi 8 juillet 2014 à 11 h 16 min | Aucune réaction

Six Roms, membres d’une même famille, soupçonnés d’avoir exploité des bulgares, sont jugés à partir de ce mardi 8 juillet au tribunal de grande instance de Marseille.

Les prévenus, des ferrailleurs bulgares, auraient réduit à l’esclavage une femme et six hommes très vulnérables, tous de nationalité bulgare. Après les avoir convaincus de venir en France, ils les avaient forcés à mendier et avaient contraint la jeune femme à se prostituer.

Sevdalina Yankova, âgée de 27 ans, s’était vu confisquer ses papiers d’identité par les individus qui la séquestrait. Battue, elle était emmenée de force sur le Boulevard Rabatau pour exercer la prostitution malgré elle. Ses bourreaux lui prenaient ensuite tout son argent.

La jeune femme subissait régulièrement des violences, parfois même à coups de barre de fer, ou des brûlures de cigarettes. C’est après s’être enfuie du camp de Roms situé dans le 11e arrondissement, qu’elle a déposé plainte.

Quant aux six hommes, des personnes âgées de 40 à 70 ans, fragiles et malades, ils affirment avoir été contraints à la mendicité et avoir été frappés pour certains. Leurs gains et papiers d’identité étaient également confisqués.

L’Organisation Internationale Contre l’Esclavage Moderne, qui accompagne les victimes, a fait savoir qu’elle se constituait partie civile dans ce procès.

Yordan Hristov, principal accusé, encourt dix années de prison ferme pour traite d’êtres humains. Le verdict est attendu demain soir.

 







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


trois + = sept









Connexion