A La Une » Justice » Jeune femme étranglée à Antibes : 22 ans de réclusion pour le cuistot

Justice



Jeune femme étranglée à Antibes : 22 ans de réclusion pour le cuistot

jeudi 3 juillet 2014 à 12 h 13 min | Aucune réaction

Les jurés ont prononcé ce mercredi une peine de 22 années de réclusion criminelle à l’encontre de Daniel Di Maio pour le meurtre de la jeune Morgane en juillet 2012 à Antibes.

Ce cuisinier âgé de 30 ans a été reconnu coupable par la cour d’assises des Alpes-Maritimes. Il y a deux ans, il avait violemment frappé Morgane, sa compagne et mère de son petit garçon de 15 mois, avant de l’étrangler à mains nues.

Le couple battait de l’aile. La jeune femme de 22 ans avait envisagé de le quitter, mais Di Maio ne le supportait pas, et encore moins qu’elle ait entamé une relation avec un collègue de travail. C’est pour cela qu’il l’a tué de sang-froid.

Outre l’étranglement, l’autopsie avait révélé une soixantaine de lésions sur l’ensemble du corps de la victime. Un acharnement mûrement réfléchi, « après trois semaines d’humiliations et de ruminements », dira l’avocat général avant de requérir 25 ans.

La défense, qui plaidait le crime passionnel, n’a pas été entendue. Daniel Di Maio a été condamné à 22 ans de réclusion assortis d’un suivi socio-judiciaire d’une durée de 5 ans, avec obligation de soigner ses addictions à la drogue et à l’alcool.

* Crédit photo: jimmyharris – Flickr (cc)






Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


cinq + = six









Connexion