A La Une » Faits Divers » Agression » Ibos : un employé de garage ligoté et séquestré par un forcené

Agression



Ibos : un employé de garage ligoté et séquestré par un forcené

mercredi 9 juillet 2014 à 10 h 40 min | Aucune réaction

Un jeune individu, dont le véhicule était immobilisé dans le garage Grisenti, a séquestré un employé et a tenté de mettre le feu au bâtiment se trouvant à Ibos, dans les Hautes-Pyrénées.

L’homme voulait reprendre coûte que coûte son véhicule immobilisé par décision de justice. Pour ce faire, il s’est introduit dans les locaux de l’entreprise Grisenti dimanche matin, peu avant 6 heures. S’en est suivie une violente agression.

Un des agents, qui rentrait de dépannage, a été surpris par cet individu, déjà bien connu des gendarmes. Celui-ci est arrivé par derrière et lui a mis un couteau sous la gorge. Il a conduit l’employé jusqu’à l’atelier et a ordonné qu’on lui remette les clés de son véhicule. Après avoir fouillé les bureaux, il apprend finalement que les clés ne se trouvent pas sur le site.

Il a alors bandé les yeux de sa victime, puis l’a ligoté à une remorque. Le forcené a ensuite déversé plus de 600 litres de gasoil sur le sol et a tenté d’y mettre le feu. Voyant que l’incendie ne prenait pas, il a saisi un câble d’antenne puis a essayé d’étrangler l’employé avant de prendre la fuite à bord d’une voiture de la société.

Le suspect a été interpellé un peu plus tard par les gendarmes, à Loucrup, alors qu’il venait de briser les scellés d’une maison pour y prendre un canapé. Cet habitant à Tarbes, qui avait déjà essayé de récupérer son véhicule à trois reprises, a été mis en examen pour vol aggravé, séquestration, dégradation et tentative de destruction par substance incendiaire. Il sera jugé au tribunal correctionnel ce jeudi.


Termes relatifs à cette page: , , , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


huit + quatre =









Connexion