A La Une » Faits Divers » Agression » Homme tabassé à mort à Narcastet : un boxeur mis en examen

Agression



Homme tabassé à mort à Narcastet : un boxeur mis en examen

mardi 1 juillet 2014 à 10 h 37 min | Aucune réaction

Un jeune boxeur de 23 ans a été écroué ce lundi pour avoir tué le compagnon de sa mère vendredi soir au pied de la résidence du Clos Bedat, à Narcastet (Pyrénées-Atlantiques).

Déféré au parquet de Pau, Christopher est inculpé pour violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner, tandis que 3 autres personnes sont mises en examen pour non-assistance à personne en danger.

Vendredi soir aux alentours de 20h30, Franck, un habitant des HLM de la résidence du Clos Bedat, gisait inconscient sur la pelouse, dans une mare de sang. Il aurait pris de violents coups, notamment au niveau du visage. En arrêt cardiaque à l’arrivée des secours, il est mort une heure plus tard. La victime, un marginal connu des gendarmes et de la justice, avait déjà été condamnée pour homicide et était défavorablement appréciée dans le quartier.

Les gendarmes de la section de recherches ont interpellé ce week-end quatre personnes, dont la compagne de Franck et le fils de cette dernière. Placé en garde à vue, Christopher a reconnu avoir simplement donné un coup de poing au visage de la victime et deux coups de pied. Il aurait fait cela pour venger sa mère, elle-même violentée par son compagnon la veille des faits.

Tout aurait donc commencé le jeudi soir dans l’appartement de Franck, où il héberge un couple de marginaux. L’homme a frappé sa compagne, âgée de 40 ans. Il lui a cassé le nez puis fracturé un plancher orbital. Le lendemain, alors qu’il lui a demandé de pendre ses affaires et de partir, la femme a appelé son fils pour lui expliquer les violences qu’elle avait subies.

Christopher, jeune maçon connu des services de police, mais également boxeur, s’est emporté et a violemment frappé le compagnon de sa mère jusqu’à ce qu’il perde connaissance, s’effondre et s’étouffe avec son sang. Certains témoins disent qu’il s’est acharné sur le corps au sol. Puis avec sa mère et le couple de marginaux, ils ont pris la fuite en voiture en direction de Pau. C’est là que le couple sera interpellé.

Se sachant recherchés, Christopher et sa maman se rendront à la gendarmerie. Mis en examen pour violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner, le jeune garçon a été conduit à la maison d’arrêt. La mère du suspect et le couple de 31 et 29 ans sont poursuivis pour non-assistance à personne en danger, mais laissés libre.

 


Termes relatifs à cette page: , , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


six + = douze









Connexion