A La Une » Faits Divers » Agression » Fusillade à Sartène : Nicolai pris pour cible encore une fois

Agression



Fusillade à Sartène : Nicolai pris pour cible encore une fois

samedi 12 juillet 2014 à 18 h 29 min | Aucune réaction

Paul-Dominique Nicolaï, déjà visé par une tentative de meurtre en juin 2013, a été grièvement blessé par balles ce samedi matin sur la route de Mola, à Sartène (Corse-du-Sud).

La fusillade a éclaté ce samedi 12 juillet vers 10 heures alors qu’il circulait en voiture sur la route du lycée Clemenceau. Pris d’assaut, son véhicule a été criblé de balles. Paul-Dominique Nicolaï, 56 ans, a été grièvement blessé.

Touché à la tête, au thorax et à l’épaule, il se serait fait conduire à l’hôpital de Sartène, situé à environ un kilomètre, par ses propres moyens. Il a ensuite été transféré par hélicoptère vers l’hôpital d’Ajaccio. Ses jours ne seraient toutefois pas en danger.

Paul-Dominique Nicolaï, gérant du Simply Market, était au volant de sa voiture lorsqu’un ou plusieurs hommes, également à bord d’un véhicule, ont ouvert le feu sur lui à plusieurs reprises. Une vingtaine d’impacts de balles ont été relevés sur la carrosserie.

Une voiture entièrement calcinée a été retrouvée non loin des lieux de la tentative d’assassinat. Mais pour l’heure, il n’y a aucune certitude que les deux évènements soient liés. Les investigations sont confiées à la gendarmerie.

Victime d’une première tentative de meurtre

Le 24 juin 2013, Paul-Dominique Nicolaï avait déjà été pris pour cible sur le parking du Simply Market de Sartène, dont il est le gérant. Deux individus lui avait tiré dessus avec un fusil de chasse et une arme de poing.

Plongé dans le coma, il avait survécu à sa tentative d’assassinat, mais restant fortement handicapé. Ses agresseurs avaient pris la fuite et leur véhicule avait été retrouvé incendié sur le hameau de Bocca-Albitrina.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ un = trois









Connexion