A La Une » Faits Divers » Disparition » Etrange disparition : une étudiante se volatilise pendant un festival

Disparition



Etrange disparition : une étudiante se volatilise pendant un festival

jeudi 31 juillet 2014 à 9 h 47 min | Aucune réaction

Anne-Cécile Pinel, 23 ans, a mystérieusement disparu le lundi 21 juillet alors qu’elle participait à un festival de musique électronique à Slunj, en Croatie.

Cette jeune étudiante lyonnaise, dont la famille réside à Saint-Paul-sur-Isère, faisait la tournée des festivals européens de musique psytrance.

Elle était partie en van avec une amie pour participer au Momento Demento, en Croatie.

La dernière fois que ses parents ont eu de ses nouvelles, c’était vers le 12 juillet. Anne-Cécile et son amie étaient encore en Autriche. Elles avaient deux jours devant elles pour gagner Slunj, en Croatie. Depuis, plus aucune nouvelles. Une alerte enlèvement et séquestration a été diffusée mercredi dans ce pays.

Depuis le samedi 5 juillet, la jeune Savoyarde, âgée de 23 ans, sillonnait les routes d’Europe avec une amie, au volant d’un fourgon aménagé pour l’occasion. Le lundi 21 juillet vers 9 heures du matin, ne se sentant pas bien, elle aurait dit à sa compagne de road trip : « Je reviens, je vais faire un tour ». Mais elle n’est jamais revenue.

Anne-Cécile Pinel, malentendante, n’avait ni papiers, ni argent sur elle lorsqu’elle a disparu. Son amie a aussitôt alerté les organisateurs du festival et la police croate. Elle a attendu sur place pendant trois jours avant de finalement rentrer jeudi dernier.

Deux informations judiciaires pour enlèvement et séquestration ont été ouvertes en Croatie et en France. Interpol devrait se saisir du dossier.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ quatre = six









Connexion