A La Une » Faits Divers » Accident » Accident de minibus près de Courteranges : cinq enfants tués

Accident



Accident de minibus près de Courteranges : cinq enfants tués

mardi 22 juillet 2014 à 18 h 34 min | Aucune réaction

Une terrible collision entre un poids-lourd et un minibus a fait six morts dont cinq enfants ce mardi après-midi vers Courteranges, dans l’Aube.

L’accident s’est produit à 15 heures sur la route départementale 619 entre Courteranges et Lusigny-sur-Barse. Le conducteur du minibus se serait assoupi avant de perdre le contrôle de son véhicule. Il y aurait au moins 6 victimes, dont 5 enfants.

Le drame s’est produit ce mardi 22 juillet près de Courteranges, à une dizaine de kilomètres de Troyes. Les enfants, originaires de Nangis (Seine-et-Marne), revenaient d’une sortie dans la forêt d’Orient, organisée par le service jeunesse de la commune. Michel Billout, le sénateur-maire de Nangis, a exprimé sa profonde détresse. Parmi les petites victimes, « des jeunes que l’on connaissait bien […] Il y avait notamment deux petites filles d’un cadre de la collectivité… » a-t-il déclaré.

D’après les premiers éléments, le conducteur du minibus se serait assoupi puis déporté sur la voie de gauche. Le véhicule transportant les enfants a percuté de plein fouet un poids-lourd arrivant dans l’autre sens. Le choc a été extrêmement violent. Le petit autocar a été complétement broyé.

Le chauffeur du bus ainsi que cinq enfants âgés de 11 à 14 ans ont été tués. L’animatrice et deux autres enfants ont été gravement blessés. Ils souffrent de fractures mais leurs jours ne sont pas en danger. Le conducteur du poids-lourd, légèrement blessé, a été pris en charge par les secours. Il est en état de choc.

Le plan ORSEC nombreuses victimes a aussitôt été déclenché par la préfecture de l’Aube. Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve et le secrétaire d’État aux Transports Frédéric Cuvillier doivent se rendent sur les lieux de l’accident. Une cellule d’information du public est activée en préfecture au 03.25.70.38.60







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ deux = six









Connexion