A La Une » Justice » Triple homicide familial de Créteil : perpétuité pour Marouf

Justice



Triple homicide familial de Créteil : perpétuité pour Marouf

samedi 17 mai 2014 à 10 h 47 min | Aucune réaction

Zoubir Marouf a été condamné ce vendredi soir à la réclusion criminelle à perpétuité par la cour d’assises du Val-de-Marne pour le triple meurtre commis en 2011 à Créteil.

Le 5 avril 2011, cet homme de 47 ans avait poignardé à mort son ex-compagne, son beau-fils de 15 ans et son fils de 4 ans. Sa peine est assortie d’une période sûreté de 21 années. A l’énoncée du verdict, il est resté de marbre, visage fermé.

Le procès de Zoubir Marouf aura duré quatre jours. Les jurés de la cour d’assises, qui ont notamment retenu la préméditation et le guet-apens, sont ainsi allés au-delà des réquisitions de l’avocate générale, qui réclamait la perpétuité simple. Une experte a également fait part de ses craintes de récidive en cas d’alcoolisation du prévenu.

Marouf, connu pour des violences conjugales et souffrant d’alcoolisme sévère, avait déjà été condamné en 2010 à deux ans de prison pour avoir violenté Patricia, son ex-compagne, et l’ancien compagnon de cette dernière avec un couteau.

Un vrai carnage

Bénéficiant d’un aménagement de peine, il avait interdiction d’entrer en contact avec les victimes. Et pourtant. Le 5 avril 2011, alors qu’il était fortement alcoolisé, il s’était rendu chez Patricia et avait poignardé Yohann, son beau-fils, à dix reprises au moins.

Puis il avait sauvagement assassiné son fils Yanis, âgé de 4 ans, d’un coup de couteau en plein coeur et avait attendu le retour de son ex-compagne pour la poignarder à huit reprises avant de l’égorger. Il avait ensuite tenté de se suicider après avoir appelé la police.

Zoubir Marouf a notamment tenté d’expliquer son geste par « le désespoir amoureux » et une très forte alcoolisation. « Je vous demande pardon, a-t-il bredouillé. Je regrette d’être resté vivant et de ne pas être parti avec eux ».







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ sept = huit









Connexion