A La Une » Faits Divers » Meurtre » Trégueux : une femme retrouvée égorgée, un schizophrène interpellé

Meurtre



Trégueux : une femme retrouvée égorgée, un schizophrène interpellé

vendredi 16 mai 2014 à 18 h 16 min | Aucune réaction

Un schizophrène âgé de 40 ans a été interpellé pour le meurtre d’une femme de 53 ans, retrouvée égorgée jeudi dans un parc de la Plaine du Verger, à Trégueux (Côtes-d’Armor).

La femme, ex-amie du suspect, a été retrouvée morte jeudi après-midi au pied de la butte du Pont Léon, à Trégueux. C’est un adolescent de 14 ans qui a découvert le corps ensanglanté vers 15 heures et qui a prévenu les secours.

Le meurtrier présumé, déjà connu des services de police, a été arrêté jeudi soir au centre médico-psychologique Benoît-Menni de Saint-Brieuc, où il était suivi et dans lequel il avait déjà été hospitalisé. Après une heure de garde à vue, il a été interné d’office en psychiatrie.

D’après les premiers éléments, l’auteur présumé du meurtre et sa victime s’étaient donné rendez-vous à Trégueux. On ne sait guère plus sur les circonstances du drame. La femme n’avait pas de papier d’identité sur elle et l’arme du crime n’a pas été retrouvée.

Les résultats de l’autopsie pratiquée sur le corps de la victime devraient être connus en fin de journée. Le procureur devrait ouvrir prochainement une information judiciaire pour homicide volontaire.

L’homme, souffrant de schizophrénie, était suivi par des médecins depuis qu’il avait agressé sa mère avec une arme tranchante il y a un an. Celle-ci avait été légèrement blessée. Le fils avait alors été déclaré pénalement irresponsable.


Termes relatifs à cette page: , , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ quatre = huit









Connexion