A La Une » Faits Divers » Agression » Pauillac : un criminel présumé poursuivi par des gens du voyage

Agression



Pauillac : un criminel présumé poursuivi par des gens du voyage

vendredi 30 mai 2014 à 10 h 20 min | Aucune réaction

Un jeune marocain, placé sous contrôle judiciaire dans une affaire de bagarre mortelle, a dû se réfugier dans les locaux de la gendarmerie après avoir été traqué par des individus armés mercredi soir, en plein centre de Pauillac (Gironde).

L’homme qui était poursuivi est soupçonné d’avoir tué Christopher Arénas, un jeune père de famille issu de la communauté des gens du voyage, tabassé à mort en janvier dernier.

Mis en examen pour violence en réunion ayant entraîné la mort sans intention de la donner, le jeune marocain venait tout juste de sortir de prison après avoir purgé 4 mois de détention provisoire. Sa famille avait alors décidé d’organiser un repas pour le recevoir.

Mercredi soir vers 21 heures, plusieurs individus, armés de battes de baseball et d’un fusil de chasse, se sont arrêtés devant la salle de prière des musulmans de Pauillac. Le groupe, sans doutes des proches de la victime appartenant à la communauté des gens du voyage, serait venu régler des comptes avec le suspect.

Ce dernier, pris de panique, s’est alors enfuit. Il a été pourchassé par les individus jusque devant la gendarmerie située rue du Maréchal Joffre. Les agresseurs n’ont pas hésité à tirer plusieurs coups de feu tandis que l’accusé avait trouvé refuge dans l’enceinte de la caserne.

Ce marocain traqué en pleine rue est soupçonné d’avoir tué Christopher Arénas le samedi 11 janvier lors d’une soirée alcoolisée entre voisins devant un immeuble situé rue Lucien Teyssier, à Pauillac. Au cours de la bagarre, le jeune père de famille a été roué de coups de poings et de pieds.

« Il y a un minimum de respect à avoir. L’affaire n’est pas encore jugée. Et l’on voit cette personne impliquée dans la mort de notre ami parader en ville. On lui organise même une fête ! » s’est indigné un représentant de la communauté des gens du voyage.

Le soir-même de cet incident, Grégoire de Fournas, délégué du Front National à Pauillac, dénonçait « le communautarisme provoqué par l’immigration de masse et totalement incontrôlée ».

Les effectifs de police municipale et de gendarmerie ont été renforcés. Le suspect a été éloigné de la ville afin d’apaiser les tensions entre ces deux communautés.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


cinq + = sept









Connexion