A La Une » Faits Divers » Meurtre » Meurtre barbare de Christophe Rambour : 5 suspects interpellés

Meurtre



Meurtre barbare de Christophe Rambour : 5 suspects interpellés

vendredi 23 mai 2014 à 9 h 06 min | Aucune réaction

Cinq individus, âgés de 25 à 30 ans, ont été mis en examen pour le meurtre et la séquestration de Christophe Rambour, ce jeune homme qui avait disparu dans l’est de la Somme en 2012.

Ce qui ressemblait au départ à une simple disparition s’est finalement avéré être un crime des plus sordide. Christophe a été séquestré, torturé puis assassiné. Ses bourreaux auraient ensuite découpé puis brûlé son corps.

Christophe Rambour vivait chez son père à Eppeville, dans la Somme. Ce jeune homme de 27 ans, sans histoire et inconnu de la justice, n’avait plus donné signe de vie depuis le lundi 2 janvier 2012, jour où il avait téléphoné à son père pour lui souhaiter la bonne année. Le jeune garçon étant majeur, aucune enquête n’avait alors été diligentée.

En septembre 2013, les parents du jeune homme avaient contacté la presse pour faire part de leurs vives inquiétudes. Le parquet avait alors enfin ouvert une information judiciaire pour homicide volontaire.

Après 7 mois d’investigations, les gendarmes de la section de recherches d’Amiens et de la brigade de recherches de Péronne ont identifié et interpellé cinq suspects: deux frères et une soeur, son petit ami ainsi que la compagne d’un des frères.

Placés en garde à vue, ils ont reconnu avoir séquestré Christophe Rambour dans une habitation de Villers-Faucon pour profiter de lui, en revendant notamment sa voiture. Ils se seraient ensuite déplacés dans la région d’Amiens, l’auraient tabassé et torturé durant des semaines, avant de le tuer.

Les bourreaux, dont Narin Bun fait figure de principal suspect, ont avoué s’être débarrassés du corps en le découpant puis en le brûlant dans un chaudron, quelque part dans la campagne de la Somme. Le corps de la victime n’a pour le moment pas été retrouvé.

Quatre des barbares ont été mis en examen pour homicide volontaire précédé d’actes de torture et de barbarie, et séquestration. Le cinquième est poursuivi pour séquestration, dissimulation de preuves et non-dénonciation de crime. Tous ont été placés en détention provisoire.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


cinq + six =









Connexion