A La Une » Faits Divers » Meurtre » Etudiante égorgée à Grenoble : son petit ami avoue le crime

Meurtre



Etudiante égorgée à Grenoble : son petit ami avoue le crime

samedi 3 mai 2014 à 7 h 56 min | Aucune réaction

Le petit ami de la jeune femme de 19 ans qui a été poignardée mercredi soir devant l’entrée d’un immeuble à Grenoble, a été mis en examen pour assassinat puis écroué.

Ce grenoblois de 22 ans, qui n’a aucun antécédent judiciaire, a reconnu durant sa garde à vue être l’auteur des coups de couteau. Il aurait expliqué avoir agi sous le coup de la colère et de la jalousie, mais sans préméditer son geste.

Mercredi soir, une étudiante de 19 ans a été sauvagement égorgée devant le hall d’un immeuble de son quartier, à Grenoble. Le meurtre a eu lieu aux alentours de 19 heures dans la rue Gallice. D’après les constatations du légiste, la jeune femme a reçu un coup de lame assez profond dans la gorge. Elle présentait également d’autres plaies.

Le petit ami de la victime, qui a été vu avec elle juste avant le drame, a été placé en garde à vue un peu plus tard dans la nuit. Devant les enquêteurs, il a expliqué qu’elle avait eu des propos blessant à son égard et qu’il serait devenu jaloux. Une violente dispute aurait éclaté.

Il aurait alors sorti un couteau de sa poche et frappé mortellement la jeune femme avant de prendre la fuite. C’est en revenant sur la scène de crime qu’il aurait ensuite été interpellé. Le suspect affirme cependant que son geste n’était pas prémédité et qu’il n’avait pas l’intention de la tuer.

Déféré au parquet de Grenoble vendredi soir, le jeune garçon a été mis en examen pour assassinat. Le juge des libertés et de la détention a ensuite ordonné son placement en détention provisoire.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


six + = quatorze









Connexion