A La Une » Faits Divers » Meurtre » Strasbourg : trahi par son ADN, il avoue avoir tué une autre prostituée

Meurtre



Strasbourg : trahi par son ADN, il avoue avoir tué une autre prostituée

vendredi 11 avril 2014 à 8 h 41 min | Aucune réaction

Raoul Reymann, incarcéré depuis le 27 mars pour le meurtre d’une prostituée à Haguenau, vient d’avouer un second crime.

Cet homme de 40 ans a reconnu avoir tué une autre prostituée, retrouvée étranglée dans son appartement de Strasbourg en juillet dernier.

Il a été trahi par son ADN. Les enquêteurs cherchent désormais à savoir s’il aurait commis d’autres crimes dans la région.

Raoul Reymann, originaire de Gumbrechtshoffen, est déjà soupçonné d’avoir tué une prostituée de 51 ans de plusieurs coups de couteau début mars à Haguenau, dans le Bas-Rhin. Pour ces faits, il a été mis en examen pour homicide volontaire et placé en détention provisoire le 27 mars 2014.

Extrait de sa cellule mercredi matin, il a été interrogé par les policiers de la division criminelle de la DIPJ de Strasbourg pour un autre meurtre. Les enquêteurs ont pu le confondre grâce aux prélèvements ADN réalisés dans l’appartement de la victime. Le profil génétique isolé sur les lieux du crime correspondait au sien. Et comme pour la première affaire, il est vite passé aux aveux.

Raoul Reymann a déclaré aux policiers qu’il avait effectivement étranglé une prostituée de 59 ans dans un appartement strasbourgeois du quartier de la gare en juillet 2013. Présenté jeudi après-midi à la juge d’instruction en charge des deux dossiers, il a été mis en examen pour homicide volontaire.

Impliqué dans d’autres meurtres ?

Le quadragénaire avait recours aux services de prostituées depuis plusieurs années. Il contactait ses victimes via un site de rencontres sur internet. Ces deux meurtres reconnus par Reymann posent maintenant la question d’éventuels autres crimes qu’il aurait pu commettre. Les enquêteurs font des recoupements avec des affaires non élucidées pour voir s’il peut y avoir un lien possible avec le suspect.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


huit + cinq =









Connexion