A La Une » Faits Divers » Agression » Saint-Symphorien-de-Lay : ivre, elle tire sur son mari qui dort

Agression



Saint-Symphorien-de-Lay : ivre, elle tire sur son mari qui dort

dimanche 27 avril 2014 à 10 h 39 min | Aucune réaction

Une femme de 46 ans qui avait plus de 2 g d’alcool/l est accusée d’avoir tiré sur son mari en pleine nuit à leur domicile de Saint-Symphorien-de-Lay (Loire).

Elle a été mise en examen ce samedi pour tentative d’homicide aggravé. Drame dans l’histoire : elle ne se souvient de rien, pas plus que son compagnon. Tous deux étaient complétement ivres au moment des faits. La compagne a été écrouée à La Talaudière.

Le coup de feu a été tiré dans la nuit de jeudi à vendredi, vers 3 heures du matin au domicile du couple, à Saint-Symphorien-de-Lay. Le mari, qui dormait dans le lit conjugal, s’est réveillé avec une forte douleur à l’épaule. Les pompiers, constatant que l’homme avait été blessé par balle, ont aussitôt prévenu les gendarmes.

Le couple avait visiblement absorbé une grande quantité d’alcool. A l’arrivée des secours, la femme a été incapable d’expliquer ce qui s’était passé. Le mari, âgé de 47 ans, ne se souvient de rien non plus. Blessé au thorax, il a été hospitalisé.

L’épouse, qui présentait un taux supérieur à deux grammes d’alcool par litre de sang, a été placée en garde à vue. Déférée au parquet, elle a ensuite été inculpée de tentative d’homicide sur conjoint puis placée en détention à la Maison d’arrêt de Saint-Etienne-la-Talaudière.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ quatre = six









Connexion