A La Une » Justice » Lescar : croyant que sa femme le trompe, il tabasse une connaissance

Justice



Lescar : croyant que sa femme le trompe, il tabasse une connaissance

vendredi 25 avril 2014 à 10 h 34 min | Aucune réaction

Un retraité de 67 ans a été condamné ce jeudi par le tribunal correctionnel de Pau à un an de prison avec sursis pour avoir frappé le supposé amant de sa femme en mars dernier dans un village du canton de Lescar (Pyrénées-Atlantiques).

Le jeudi 6 mars 2014, le prévenu avait tabassé un habitant de Lons à coups de bâton car il pensait que celui-ci avait une relation avec son épouse. Ne regrettant rien à son geste, il n’a pas pris d’avocat.

Le sexagénaire, décrit comme coléreux, était persuadé que cet homme était l’amant de sa femme. Il est allé le voir sur le parking de sa résidence, l’a frappé avec un bâton, puis s’est rendu à la gendarmerie. « S’il n’avoue pas qu’il a couché avec elle […] il va finir entre quatre planches ! » a-t-il déclaré aux gendarmes lors de sa garde à vue.

La victime, blessée au crâne, s’est vu prescrire 5 jours d’ITT et n’a pas voulu porter plainte. Il connait son agresseur depuis fort longtemps et pense qu’il est devenu malade de jalousie.

Les experts psychiatres décrivent en effet l’accusé comme étant « une personne paranoïaque ayant développé un délire de jalousie ». « Je ne suis pas malade, c’est lui le malade ! » s’est exclamé le père de famille à la barre, persistant à croire que sa femme le trompe.

Le tribunal l’a condamné à un an de prison avec sursis assorti d’une mise à l’épreuve de deux ans. Il devra se soumettre également à une obligation de soins et a interdiction formelle d’entrer en contact avec la victime.

*photo: fredpanassac via Flickr (licence cc)

Termes relatifs à cette page: , , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


sept + sept =









Connexion