A La Une » Justice » Il tue son ami pour 80g de cannabis : 20 ans de réclusion

Justice



Il tue son ami pour 80g de cannabis : 20 ans de réclusion

vendredi 18 avril 2014 à 10 h 57 min | Aucune réaction

Geoffrey Debouver, 24 ans, a été condamné jeudi soir à vingt ans de prison pour le meurtre de Simon Cordier, étranglé puis égorgé le soir du 30 décembre 2011 à Lille-Fives.

Ce terrible soir de décembre, Geoffrey a tué son ami Simon d’au moins sept coups de masse à la tête. Puis il l’a étranglé avec son écharpe et égorgé à coup de cutter. Il a ensuite enterré son corps dans un cabanon au bout du jardin.

Le jeune homme, jugé depuis mardi devant la Cour d’assises de Douai, était défendu par Me Dupond-Moretti. Il encourait jusqu’à 30 ans de réclusion criminelle pour homicide volontaire.

Le corps de Simon Cordier, un jeune homme de 20 ans disparu depuis fin décembre 2011, avait été retrouvé enterré le 17 janvier suivant dans le jardin d’une petite maison de la rue Gutenberg, dans le quartier Fives, à Lille. Que s’est-il vraiment passé ?

Geoffrey Debouver, 22 ans et sans emploi au moment des faits, avait décidé avec son ami de cultiver des plants de cannabis. Ces deux jeunes devaient se repartir la récolte pour leur consommation personnel. Mais c’est justement le partage qui posait problème et qui aurait été au coeur de cette querelle mortelle.

L’un voulait que la récolte soit divisée en deux parts égales, l’autre en voulait une plus grosse part. Une différence de seulement 80 grammes ! Simon aurait donc menacé son comparse de le dénoncer aux gendarmes s’il gardait plus de cannabis que prévu, et une bagarre s’en est suivie.

Geoffrey, pris de panique à l’idée de ne pas voir la naissance de sa fille, l’a alors massacré à coups de masse jusqu’à ce qu’il s’écroule à terre. L’entendant toujours gémir, il l’a ensuite étranglé puis égorgé avec un cutter. Mais il n’a enterré son corps qu’une dizaine de jours plus tard, au fond du jardin.

Reconnu coupable de meurtre, Geoffrey Debouver a donc été condamné ce jeudi à 20 ans de réclusion criminelle. Ses avocats n’ont pas indiqué si le jeune homme avait fait part de son intention d’aller ou non en appel.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


quatre + huit =









Connexion