A La Une » Faits Divers » Viol » Goussonville : un prêtre intégriste soupçonné de viol et de torture

Viol



Goussonville : un prêtre intégriste soupçonné de viol et de torture

jeudi 10 avril 2014 à 16 h 50 min | Aucune réaction

Un prêtre de 40 ans a été mis en examen ce mercredi pour viols, torture et actes de barbarie commis durant l’automne 2010 derrière les murs de l’école Notre-Dame de la Sablonnière à Goussonville (Yvelines).

L’abbé est accusé d’avoir abusé sexuellement de trois enseignantes de l’établissement de la Fraternité Saint Pie X qu’il dirigeait à l’époque. C’est en 2013 que deux des trois victimes ont déposé plaintes.

Les victimes présumées n’ont pas été choisies au hasard. Il s’agit de femmes fragiles, dont une mère de famille qui a déjà subi des abus sexuels. L’homme d’église parvenait à les convaincre à se livrer à des séances d’exorcisme pour pouvoir ensuite les violer. Des violences sexuelles qu’il jugeait nécessaire pour soigner « le mal par le mal », disait-il.

Totalement sous l’emprise de l’abbé, les victimes ont toutes décrit des scènes très similaires. Le comportement coupable du prêtre a fini par éveiller les soupçons de la communauté. Mais au lieu d’alerter la justice, le problème a d’abord été géré en interne. L’ecclésiastique a été envoyé 2 ans dans un couvent.

En 2013, deux victimes présumées ont fini par déposer plainte. Placé en garde à vue dans les locaux de la section de recherches de Versailles, le prêtre a reconnu une partie des faits tout en niant les viols, préférant parler d’actes sexuels mimés. Il a été écroué mercredi soir.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


un + huit =









Connexion