A La Une » Faits Divers » Meurtre » Fleury-les-Aubrais : elle tue son ex-compagnon à coups de couteau

Meurtre



Fleury-les-Aubrais : elle tue son ex-compagnon à coups de couteau

mercredi 16 avril 2014 à 12 h 30 min | Aucune réaction

Une femme d’environ 40 ans est accusée du meurtre de Patrick Mary, retrouvé mort il y a quinze jour dans son appartement de Fleury-les-Aubrais (Loiret).

Elle aurait tué son ex-concubin de plusieurs coups de couteau lors d’une soirée fortement alcoolisée. Présentée à un juge d’instruction la semaine dernière, elle a été mise en examen pour homicide puis incarcérée.

Le corps sans vie de Patrick Mary, un éboueur de 52 ans, a été découvert le mardi 1er avril dans son appartement situé rue Gabriel-Péri. C’est son employeur, inquiet de ne pas le voir au travail, qui a alerté les secours.

Les résultats de l’autopsie ont démontré que le quinquagénaire avait reçu plusieurs coups de couteau, dont certains au niveau du coeur. Il aurait été tué dans la nuit de samedi à dimanche et son téléphone portable avait disparu.

C’est ce dernier qui a permis aux enquêteurs de remonter jusqu’à l’ex-compagne de la victime. Placée en garde à vue, elle a expliqué qu’une violente dispute avait éclaté entre eux lors d’une soirée particulièrement alcoolisée.

Dans la bagarre, elle aurait saisi un couteau puis poignardé Patrick Mary à plusieurs reprises avant de prendre la fuite. Inculpée pour meurtre, elle a été placée en détention provisoire.

Deux autres individus, présents le soir du drame et soupçonnés de l’avoir aidé à dépouiller la victime, sont poursuivis pour modification de la scène de crime, non-dénonciation de crime, vol et recel.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


six + quatre =









Connexion