A La Une » Faits Divers » Meurtre » Chasseur tué dans la forêt de Benon : un suspect écroué

Meurtre



Chasseur tué dans la forêt de Benon : un suspect écroué

mardi 15 avril 2014 à 9 h 55 min | Aucune réaction

Un père de famille de 51 ans a été mis en examen pour le meurtre de Jean-Jacques Menand, un chasseur de 68 ans retrouvé mort en février dernier au coeur de la forêt de Benon, en Charente-Maritime.

Le suspect a été présenté vendredi à un juge d’instruction. Inculpé pour vol avec violence ayant entraîné la mort, cet habitant de Benon a été incarcéré au centre pénitentiaire de Poitiers-Vivonne.

Le meurtre d’une particulière sauvagerie a été commis le mercredi 12 février dans la forêt de Benon. Ce jour-là, le père de famille, ayant récemment perdu son emploi, voulait voler des boissons et de la nourriture dans un relais de chasse appartenant à la société cynégétique.

Surpris par Jean-Jacques Menant qui venait d’appeler les gendarmes, les deux hommes se seraient alors bagarrés. Puis le suspect aurait massacré sa victime à coups de rondins de bois avant de prendre la fuite. Monsieur Menand, un habitant de Vandré, est décédé sur place de multiples fractures.

Le meurtrier présumé, jusqu’alors inconnu de la justice, a été confondu par son ADN retrouvé sur la scène de crime. Interpellé jeudi dernier par les gendarmes de la section de recherches de Poitiers, il a aussitôt été placé en garde à vue.

Après avoir reconnu les faits, il a été mis en examen puis placé en détention provisoire à la maison d’arrêt de Poitiers-Vivonnes.


Termes relatifs à cette page: , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


quatre + = douze









Connexion