A La Une » Justice » Agression sexuelle dans le métro à Lille : 18 mois pour Benaicha

Justice



Agression sexuelle dans le métro à Lille : 18 mois pour Benaicha

jeudi 24 avril 2014 à 18 h 25 min | Aucune réaction

Abdelnour Benaicha a été condamné ce jeudi à 18 mois de prison ferme pour avoir menacé puis agressé sexuellement une femme de 30 ans dans le métro de Lille.

L’agression a eu lieu mardi soir dans le métro lillois puis en dehors du réseau de transport.

Le calvaire de la jeune femme a duré 30 longues minutes, durant lesquelles aucun passager n’est intervenu pour lui venir en aide.

Vers 22h30, alors qu’elle se trouvait dans une rame du métro, la jeune femme a été menacée par un individu de 19 ans alcoolisé, puis frappée avec une bouteille de vodka. Ce jeune l’a ensuite agressé sexuellement en lui touchant les seins et les fesses.

Pendant ce temps, personne n’a réagi. Le calvaire de la jeune femme, qui a duré près de 30 minutes, a laissé tout le monde dans l’indifférence la plus totale.

Face à son agresseur ivre et déterminé, la jeune femme a quitté la rame de métro mais a été poursuivie par l’homme qui l’a de nouveau agressée à plusieurs reprises jusqu’en dehors de la station.

La victime, qui a tenté de se réfugier à l’arrière d’une voiture en marche, a finalement été secourue par des vigiles du centre hospitalier Oscar-Lambret. Le suspect a été interpellé.

Jugé en comparution immédiate ce jeudi, Abdelnour Benaicha a été condamné à dix-huit mois de prison ferme puis incarcéré.

Au cours de l’audience, le ministère public est revenu sur l’absence de réaction des passagers au moment de l’agression: « cette société m’inquiète. C’est vraiment chacun pour soi, même dans les moments difficiles », a-t-il déploré.

*photo: wikimédia (licence cc)

Termes relatifs à cette page: , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


deux + six =









Connexion